Forum fermé pour cause d'inactivité. Mais bientôt une version 2 donc à bientôt ! (:

Partagez | 
 

 Au clair de la lune... ~avec Ysmael~

Aller en bas 
AuteurMessage
Elnor
Rang 2
avatar

Messages : 288
Elys : 2503
Age : 26
Localisation : Vega

MessageSujet: Au clair de la lune... ~avec Ysmael~   Lun 30 Avr - 12:04


Elnor et Ysmael
© Crédit




Les pavés étaient encore chaud. Les rayons du soleil les avaient caressés trop longtemps pour que la nuit ne puisse les refroidir. Marchant tranquillement dans les ruelles sinueuses de Vega, je profitais de la légère fraicheur de la nuit. La lune s'élevait haut dans le ciel , croissant d'argent veillant sur une ville endormie. On percevait quelques chahutement dans les dernières tavernes encore ouvertes, mais les rues étaient silencieuses, désertes.

J'étais à Vega depuis une semaine déjà pour mes études. Elles arrivaient à leur fin et nos professeurs nous conseillaient -ou plutôt nous obligeaient- d'entreprendre un stage d'une lune chez un architecte. J'avais donc envoyé une lettre à trois ingénieurs. Je reçus quelques semaines plus tard deux réponses, toutes deux affirmatives, l'une du célèbre constructeur des tours tiers d'Orion, l'autre d'une des principales termes de Vega. J'avais visé haut et j'avoue que je ne m'attendais pas à avoir de réponse. En effet, si nos demandes étaient refusées, on nous autorisait à ne pas effectuer de stage et donc, à quitter l'école plus tôt. C'était raté. J'étais pourtant contente de quitter quelques temps Altair. J'avais donc choisis de me rendre à Vega, étant déjà allée à Orion il y a deux lunes.

Je n'avais pas été déçue de mon choix. Connu comme était mon maitre de stage, il avait déjà quatres apprentis. Je n'avais donc pas beaucoup de travail. J'essayais alors de tout faire le matin afin d'être libre le reste de la journée. Cela avait l'air de ne déranger personne et ça m'arrangeait bien.

J'étais a Vega depuis près une semaine et je savais déjà bien me repérer dans la ville. Les deux premiers jours, je m'étais un peu perdue dans toutes ces larges artères s'ouvrant en de veneilles sinueuses. Je n'avais pas utilisé de plan préférant ne pas afficher ouvertement : Étrangère. Facile à pigeonner.
J'avais également adopté la tenue vestimentaire des habitants, autant pour mon confort que pour rester discrète. J'abordais donc une combinaison bustier en lin aux tons beiges, reserrée à la taille par une simple ceinture de cuir et des sandales. J'avais remarqué que certaines personnes, pour se protéger du soleil, portaient de long turbans ne laissant entrevoir que leur regard.
Vega était une grande ville au températures atteignant parfois des pics de quarantes degrés et malgré mes efforts pour me fondre dans la foule, je préférais me promener le soir, voir la nuit. Les rues étaient moins fréquentés et la nuit rafraichissait la ville.

Un bruit d'entrechoquement de métaux me sortit soudainement de mes pensées. Au loin, des hommes discutaient ensemble. Mais ce n'était pas de simples ivrognes ou des mendiants, c'était un groupe de soldats. On en trouvait beaucoup dans les villes, sillonnant les rues. Ils étaient de plus en plus nombreux ces temps-ci, peut être à cause de l'incendie au Bal de Printemps, ou tout simplement parce que l'Empereur augmentait ses troupes au fur et à mesure. Ses mercenaires étaient toujours à la recherche de suspects, de voleur, d'ennemis contre l'Empire ou tout simplement d'un mendiant quêtant les passant. Toute les raisons étaient bonne pour arrêter une personne. Et une fille dans les ruelles de Vega en faisait partie. Je n'étais pas là pour quelconques missions Rebelles, mais ma mésaventure au Bal de Printemps et le fait qu'il était nuit m'incita à ne pas me faire remarquer des soldats.
J'empruntais une autre ruelle et me glissais contre une pile de caisse. Le groupe d'hommes poursuivirent leur chemin tout droit. Je les entendais s'éloigner et sortis de ma cachette. J'étais rassurais qu'ils ne m'ai pas vu, mais je savais pertinament qu'ils n étaient pas très loin.

_________________

Signature par Aelia.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysmael
Rang 2
avatar

Messages : 425
Elys : 2382

MessageSujet: Re: Au clair de la lune... ~avec Ysmael~   Lun 21 Mai - 17:28

Enfin la nuit... Mael pouvait enfin sortir. Il avait passé toute la journée dans la cave d'une auberge miteuse, assis au milieu des tonneaux de mauvaises bière et des réserves de nourriture, à moitié avariée à cause de la chaleur. Il avait failli se jeter dans la fontaine la plus proche pour se débarrasser de l'odeur qui imprégnait ses vêtements. Son séjour à Vega commençait bien... Il commençait à se demander si c'était une bonne idée d'être venu ici.

Il était arrivé ici la nuit dernière, après un trajet en bateau assez mouvementé. Il n'avait jamais pris la mer de sa vie, et avait mis deux jours à s'habituer au roulis, deux jours où il avait passé la nuit à vomir par dessus le bastingage, et la journée à vomir dans un seau dans sa cabine. Le troisième jour avait été plus calme, et il avait beaucoup apprécié les dernières heures de voyage, qu'il avait pu apprécier à leur juste valeur. Le vaisseau avait accosté environ deux heures avant l'aube, et il avait juste eu le temps de s'acheter des vêtements plus adaptés au climat et d'aller dans la première auberge qu'il avait trouvé avant que le soleil meurtrier ne se lève. Seulement, il y avait un léger problème : l'auberge en question n'avait pas de volets à ses fenêtres. N'ayant pas le temps d'en trouver une autre, il avait été contraint de passe sa journée dans la cave après avoir subi un long interrogatoire de la part de la patronne. La nuit venue, il avait enfin pu aller dans la chambre qu'il avait payé. Il s'était lavé rapidement, avait jeté ses vieux vêtements puants et avait enfilé ceux qu'il avait acheté la veille.

Il marchait maintenant dans les rues de la ville, cherchant la maison du marchand qu'on lui avait indiqué. Il était habillé comme les habitants de Vega, et avait un turban sur la tête. Cela pourrait paraître étrange en pleine nuit, mais susciterait moins de questions que son masque habituel. L'obscurité rendait presque invisible le bandeau qui cachait ses yeux. Le jeune avait le nez en l'air, observant les moindres détails de cette ville si différente d'Altaïr, la seule ville qu'il avait visité jusqu'alors. Orion ne comptait pas, car bien qu'il y ait vécu quatorze ans, il n'avait pas mis le pied hors de chez lui, excepté le jour de son départ. Il aimait beaucoup découvrir de nouveaux endroits, et il se dit qu'il devrait voyager plus. Mais il n'était pas venu ici pour regarder le paysage. En effet, le souffre nécessaire à ses feux d'artifice provenait des montagnes d'Obasalte, et tous les vendeurs de souffre se trouvaient à Vega. Or, le précédent fournisseur de l'artificier, accusé d'être complice de la rébellion, avait été arrêté et exécuté. Mael était donc à la recherche de quelqu'un pour le remplacer.

Il entendit un éclat de rire retentir dans une maison proche. Un peu plus loin, un homme toqua à une porte. Une fillette -surement sa fille- lui ouvrit et lui sauta au cou avant de le faire entrer. Des chants paillards retentissaient depuis une taverne au bout de la rue. Deux gardes en patrouille lui lancèrent un regard méfiant avant de reprendre leur discussion. La ville avait beau dormir, il restait toujours quelques personnes éveillée. Mael songea à tous les gens qui vivaient dans les maisons autour de lui. Ils avaient tous une famille, des amis. Ils s'étaient tous construit une place dans ce monde. Et le pyrotechnicien sentit tout d'un coup la tristesse l'envahir. Il n'avait rien de tout cela, lui. Ni famille, ni amis, ni même des connaissances avec qui discuter de temps en temps. Mael tenta de chasser ces pensées de sa tête. Ce genre de mélancolie ne lui ressemblait pas. La solitude ne lui avait jamais pesé, il l'avait toujours considérée comme une amie. Les gens ne faisaient que briser ses rêves d'enfant. Seul, il avait la paix. Et pourtant, aujourd'hui...

Depuis combien de temps n'avait-il pas parlé à quelqu'un ? A part pour les conversations nécessaires à la survie -comme demander ce qu'on veut à un marchand ou demander à client étourdi de payer le spectacle qu'il vient de voir-, il n'avait adressé la parole à personne depuis la mort de son mentor. Enfin si... Il avait plusieurs fois adressé la parole à des gens sans que ce soit nécessaire... mais pour s'énerver contre eux car ils avaient osé lui adresser la parole, ou simplement être au mauvais endroit au mauvais moment. Le dernier exemple en date était la jeune rebelle du bal de printemps. Pourtant, elle lui avait sauvé la vie deux fois. Et sa manière de le remercier avait été une tirade venimeuse, lui reprochant bien plus que ce qu'elle méritait. Une idée dérangeante se fraya un chemin jusqu'à son esprit. Si la réalité lui paraissait si indigne d'intérêt, peut-être était-ce de ta faute. Il n'avait aucune tolérance et ne poussait vraiment pas les gens à se montrer sous leur meilleur jour. Mais si le monde ne faisait aucun effort, pourquoi lui en ferait ? Si la réalité ne s'adaptait pas à lui, pourquoi lui le ferait ? Il était aussi bien dans ses rêves au fond.

Il repensa au bal de printemps. Il s'en était mieux sorti qu'il l'aurait cru. Il s'était enfui comme un voleur, mais était revenu le lendemain, après le départ de l'empereur, pour aider à réparer les dégâts, si bien que dans la panique, personne n'avait remarqué sa disparition. Il avait pu expliquer ce qui était réellement arrivé avec les feux d'artifice, et son innocence avait été plus ou moins reconnue. Son témoignage avait apporté de nouveaux renseignements sur la manière dont les rebelles s'étaient pris pour organiser l'attaque, notamment au sujet du feu d'artifice qui servait de signal. Mael avait raconté toute la vérité -il n'aimait pas spécialement l'empereur, mais n'avait pas non plus de raison d'aider les rebelles-, excepté au sujet de la jeune fille qui avait déclenché l'incendie. Il avait simplement dit qu'on lui avait mis de la poussière dans les yeux, mais qu'il n'avait pas vu son agresseur.

Perdu dans ses pensées, le jeune homme ne faisait plus beaucoup attention à ce qui l'entourait. Le problème de marcher dans la rue quand on ne regarde pas devant soi, c'est qu'on finit toujours par se cogner dans quelque chose ou quelqu'un. Dans le cas de Mael ce jour là, ce fut quelqu'un. Un choc violent interrompit brusquement le fil de ses pensées. Il venait de percuter une jeune fille qui se tenait au milieu de la rue. L'artificier était pourtant persuadé que la cette dernière était vide, excepté quelques caisses près des bâtiments. Il haussa les épaule et s’apprêta à continuer son chemin sans accorder plus d'attention à celle qu'il avait bousculé. C'est alors qu'il reconnut son visage.

- Toi ?! -

C'était bien elle. La rebelle qu'il avait croisé au bal de printemps. Il souleva son bandeau. Ses yeux n'étaient pas de ceux qu'on oublie, et elle le reconnaîtrait surement.

- Tu te souviens de moi ? Le pyrotechnicien que tu as failli tuer ? Désolé pour mon comportement le soir du bal. J'étais énervé. Et j'ai oublié de te remercier de m'avoir sauvé la vie. Tu as réussi à t'enfuir sans problèmes ? Je pense pas que tu aies eu trop de mal après qu'on se soit séparés. Débarrassée de moi tu allais plus vite et tu étais plus discrète, non ? Tu es une Nirtémis n'est-ce pas ? Je ne t'ai pas trahie, je n'ai pas parlé de toi aux gardes. Je viens de me rendre compte que je ne connais même pas ton nom. Et au fait, j'ai toujours ton masque, j'ai oublié de te le redonner dans la panique. Il faudrait que je te le rende. -

Il avait parlé vite, ne laissant pas le temps à la jeune fille de répondre entre chacune de ses phrases. Encore quelque chose qui n'était pas dans ses habitudes... D'habitude, il parlait d'une voix calme et posée, même quand il était furieux. Mais il avait fallu qu'il la croise un des rares jours où la solitude lui pesait... Il attendit sa réponse, un peu gêné d'avoir autant parlé.

Spoiler:
 

_________________
Crédit d'image :
http://hakubaikou.deviantart.com/gallery/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au clair de la lune... ~avec Ysmael~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
» Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysphère :: ★ Sur les chemins de notre monde ★ :: Vega-
Sauter vers: