Forum fermé pour cause d'inactivité. Mais bientôt une version 2 donc à bientôt ! (:

Partagez | 
 

 Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Dim 11 Mar - 20:19

...
Zeabeth ~ Aelia
"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va."


Un perroquet se posa sur une branche de fougère, il tourna la tête, faisant miroiter ses plumes aux mille couleurs. Un instant plus tard, il s’envola et tel un ruban coloré, s’éloigna dans le ciel bleu. L’air était lourd et chaud, la saison des pluies déversait ses larmes humides sur les archipels du Pantanal. La forêt touffue se mouvait au grès du vent chaud et on entendait au loin le fracas assourdissant des grandes cascades, véritables forces et puissances de l’eau. Le soleil rayonnait et brûlait ma peau pâle, et la crème que j’avais mise ne suffisait pas à me protéger. Je passai la main sur mon front en sueur, et chassa d’un mouvement de main un moustique. Le magnifique paysage ne me lassait pas et je m’arrêtai un moment pour profiter de la sublime vue. Je posai mon sac un instant, et sentit la marque rouge qu’il avait laissé sur mes épaules.

Voilà une semaine que je marchais dans cette jungle et même les nuits à la belle étoile, les marécages infestés de mouches et la peur des bêtes sauvages ne suffisait pas à entacher mon émerveillement devant la beauté de la faune et la flore. Mon carnet de croquis était rempli de d’esquisses de dessins d’oiseaux et de singes en tout genre ainsi que de lignes sombres sur le papier pâle. Je notai toutes les explications et informations donnés par notre guide, un Delthéna au visage basané et par mon mentor Giltaïr. Je m’assis sur une pierre couverte de mousse quand un mouvement derrière moi me fit sursauter, un colibri vrombissait derrière moi, se nourrissant de fleur en fleur. Je tendis ma main pour l’effleurer mais il s’enfuit aussi rapidement qu’il était venu, cette expédition était vraiment passionnante !

Le seigneur Eolithe m’avait accordé une permission et j’en profitais pour voyager à travers Elysphère. Mon mentor m’accompagnait et ses enseignements de toutes occasions m’ouvrait l’esprit et faisait percevoir autrement le monde qui m’entourait. Je me relevai, ayant profité de mon repos d’un instant, et repartis regonflée à bloc. Un sourire me chatouillait les lèvres et je chantonnai une chanson à tue-tête.

"Puisque tu pars,
Que la vie t'apprenne
Mais que tu restes la même
Si tu te trahissais nous t'aurions tout à fait perdu
Garde cette chance
Que nous t'envions en silence
Cette force de penser que le plus beau reste à venir
Puisque ta maison
Aujourd'hui c'est l'horizon
Dans ton exil essaie d'apprendre à revenir
Mais pas trop tard

Emmenez-moi au bout de la Terre,
Emmenez-moi au pays des merveilles,
Il semble que la misère
Serait moins pénible au soleil"

Soudain je pris enfin conscience du calme qui m’entourait, il ne se trouvait autour de moi que la végétation luxuriante et un nuage de moucherons. J’étais seule. Je grommelai un moment, la malchance s’acharnait contre moi. J’étais encore perdue. Je faillis me décourager, ignorant par où aller. Soudain un petit singe au pelage roux se pendit à une liane et me regarda de ses grands yeux sombres. Puis effrayé par un quelconque bruit, il se balança de branche en branche et moi, mue par une folie qui me côtoyait souvent, je le suivis. Je ria un instant devant l’absurdité de ma démarche mais continua d’un pas joyeux. La forêt dense s’ouvrit sur un promontoire en pierre, ouvrant sur un immense panorama des archipels, la mer bleutée au loin contrastait avec la brume planant sur la jungle. La chance m’affichait son plus beau sourire. Le vieux guide affutait sa manchette avec amour tandis que mon mentor admirait la vue, perdue dans ses pensées. Le visage du vieil homme s’éclaira quand il me vit et je lui fis un signe de la main.

- Je crois que mon sens d’orientation est comparable à celui d’un poisson rouge ! Mais cette vue et cette végétation m’ont fait tourner la tête et vos indications, cher guide. Ah… je crois que je pourrais passer ma vie à contempler ce paysage et à écouter les cris des singes dansants dans les arbres.

Je m’assis à mon tour, et ouvrit mon sac pour en sortir une gourde remplie d’eau. Ma langue desséché et enflée criait grâce, la fraicheur du liquide coulant dans ma gorge me rafraichit quelques peu. Je sortis un foulard et nouai mes longs cheveux avec, dévoilant ma nuque. Puis je remis mon chapeau en tissus épais et ouvrit ma chemise pour profiter du moindre souffle de vent.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 


Dernière édition par Aelia le Sam 21 Avr - 12:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Lun 12 Mar - 11:18

    De toutes les difficultés du lieu, c'était bien la chaleur qu'elle supportait le moins. Elle avait apprit à se mouvoir avec aisance et grâce sur n'importe quel type de terrain, même le plus traître et escarpé mais la chaleur était un ennemi contre lequel elle ne pouvait que difficilement lutter. Peut-être que si elle n'avait été que l'une de ses ouvrière a lutte aurait été moins inégale. Elle aurait alors pu se permettre des tenues plus légères, moins couvrantes ou moins élaborées… Mais même là elle avait un statut à tenir. Si cela voulait dire qu'elle ne pouvait pas faire systématiquement comme elle le désirait, et bien, elle se plierait à cette difficulté supplémentaire. Elle plierait sans rompre, comme toujours… Perchée sur le promontoire, la jeune femme profitait d'une brise chargée en iode salvatrice. Sa mise restait parfaite bien que simplifiée à l'extrême pour pouvoir se mouvoir dans cette jungle. La seule concession qu'elle avait faite était le coin droit de sa jupe qui était relevé et glissé dans sa ceinture de cuir auquel pendait l'étui de son coupe-coupe juste à coté d'une éventail de bois… On ne voyait pourtant rien de ses jambes entre les pans de tissus sables… Son corsage, de la même couleur, était parfaitement lacé et la moustiquaire de son chapeau était relevée afin qu'elle puisse parfaitement profiter de la vue… 

    Elle n'en était plus à sa première expédition et elle avait largement eu le temps de sélectionner le meilleur équipement possible pour son rang et sa personne. Tout comme son personnel. Ainsi leur vieux guide était-il un habitué des petites expéditions de la duchesse. Il savait se tenir parfaitement informé des récentes découvertes des régions environnantes, sachant pertinemment que la jeune femme finirait immanquablement par venir voir les choses de ses propres yeux. Car si elle aimait les bibliothèques et les vieux livres, elle avait conscience que certaines choses ne pouvaient être comprises et découvertes que sur le terrain. Les ruines étaient autant d'indices sur leur passé qu'elle pouvait observer. Et même si l'on n'y découvrait pas systématiquement de grands trésors, le moindre petit tesson en apprenait plus qu'un sceptre ornementé… 

    Habituellement elle menait ces petites expéditions seule, juste avec un guide et parfois une ou deux personnes aptes à la protéger ou à l'aider à soulever de lourdes charges… Mais cette fois-ci elle avait préféré inviter la jeune demoiselle qu'elle avait pris sous son aile depuis un petit moment. Aelia semblait aussi passionnée par l'histoire qu'elle et elle estimait qu'il était temps qu'elle découvre ce qu'il y avait au-delà des livres. A bien y réfléchir, il n'y avait pas tant de personnes que cela avec qui elle avait cherché à partager ces explorations. Seul Joastre avait eu droit à une telle expédition, du temps où il pouvait encore se permettre de gambader dans la jungle…

    Moz dut sentir que sa maîtresse était en train de glisser vers une humeur plus maussade car il entreprit de lui changer les idées à sa manière en prenant en chasse un singe. Cela détourna effectivement la sylécate de ses pensées avec efficacité, au point qu'elle ne remarqua pas non plus l'absence d'Aelia. Lorsque la jeune femme rejoignit enfin le groupe, elle avait raté le moment où les singes avaient pris à partie le panda roux en le bombardant avec tous les fruits qu'ils trouvaient. Seul l'ourlet tâché de Zeabeth et le pelage un peu collant de l'animal laissait supposer la scène. La remarque de son élève l'arracha à sa contemplation et la jeune femme alla la rejoindre, s'asseyant elle aussi…

    -Je redécouvre la beauté de ce paysage à chacune de mes visites.

    D'un geste élégant, la duchesse tendit son éventail à sa jeune protégée.

    -Mais personnellement je préfère encore nos climats tempérés… As-tu remarqué les petites stèles que nous croisons régulièrement depuis tout à l'heure?

    La question était posée de façon légère, presque anodine… Mais il n'en était rien. Zeabeth prenait très à cœur son rôle de professeur et elle était venue ici dans un but bien précis. Ces stèles en étaient la parfaite introduction…
     

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Mer 14 Mar - 20:19


Toujours impeccable dans ses habits noirs, son panda jouant à ses côtés, mon mentor me tendit son éventail dans un geste élégant et sûr avant de me déclarer d’une voix calme et posée, qu’elle avait en toutes occasions.

- Je redécouvre la beauté de ce paysage à chacune de mes visites. Mais personnellement je préfère encore nos climats tempérés… As-tu remarqué les petites stèles que nous croisons régulièrement depuis tout à l'heure ?

Je repris une gorgée d’eau et un envol d’oiseaux attira mon regard. Je les regardai s’éloigner et m’émerveillai devant le paysage dont je ne me lassai pas. Puis je me plongeais dans des réflexions complexes pour répondre à la question de mon mentor. Des stèles. J’en avais remarquées quelques-unes mais n’y avait pas vraiment fait attention. Elles étaient de petites tailles et été mangées par la mousse, pourtant les gravures qui les ornaient apparaissaient clairement dans mon esprit. Les spirales s’entrelaçaient dans des symboles mystérieux et complexes. La dernière qui me revint en mémoire était remarquablement sculptée, la pierre formait un visage aux traits grossiers et une bouche profonde creusait la pierre. Une langue de verdure s’y était installée, et des plantes grimpantes lui formaient une couronne, tel un vieux satyre changé en pierre.

Je puisai dans ma mémoire et dans les nombreux ouvrages que j’avais lus et un article sur les Mœurs des civilisations des Archipels du Pantanal s’imposa à mon esprit. De nombreuses civilisations s’étaient succédé dans cet environnement hostile mais les plus connus étaient les Ayams, tribus de Sylécates aux incroyables pouvoirs de guérison. Ils étaient arrivés à un tel niveau de contrôle de leur don que la guérison ne leur demandait plus aucune énergie et ils pouvaient guérir toutes les cas, même les maladies incurables et les cas désespérés. Mais ils avaient disparu peu avant l’ère des rois. Une autre tribu, beaucoup plus récente, me revint aussi à la mémoire, composée de Nirtémis vivants en symbiose avec la nature. Is ne se transformaient en humains qu’en de très rares occasions et vivaient solitaires et reculés de toute forme de vie humaine. Mais leur nom m’échappait… Cela avait peu d’importance, ce n’était pas une civilisation créatrice et surtout pas des stèles de ce types. J’hésitais entre la tribu ancienne des Sylécates ou une basée un peu plus à l’Ouest.

- Je ne suis pas entièrement sûre mais je pense que ces stèles ont dû être taillées il y a environ 3000 ou 4000 années. Ces stèles avaient sûrement pour but d’indiquer la route allant à un temple ou village à moins que ce ne soit dédié à quelques divinités ancestrales. C’est sur ses protagonistes que j’hésite, ce pourrait être des Sylécates-Panta ou bien ceux un peu plus récent : les Sylécate-Dar même si ces derniers sont situés un peu plus à l’Est.

Je m’arrêtai, cherchant d’autres renseignements ou arguments mais rien ne me vint à l’esprit. J’espérais seulement ne pas mettre tromper sur toute la ligne, et même si c’était le cas, mon mentor me corrigerait et elle pourra alors combler cette lacune. Ma soif d’apprendre n’avait jamais été aussi forte que dans cette terre étrangère. Je me maudis intérieurement de ne pas avoir relu les livres sur les Archipels du Pantanal avant mon expédition. Ce n’était pas un sujet que je maîtrisais mais j’avais quelques notions et même si mon étude été plus axée sur la faune et la flore que les civilisations habitants ce milieu, je ne demeurais pas moins extrêmement intéressée par ces civilisations d’antan. Je sortis ensuite de mon sac une pommade dont l'odeur était particulièrement forte et l'appliqua avec soin sur ma peau brûlée et rouge. Je rabattis ensuite la moustiquaire de mon chapeau pour empêcher les désagréments dus aux moustiques même si cette protection guère efficace. Le soleil continuait inlassablement de chauffer tandis que l'atmosphère s'alourdissait de plus en plus.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 


Dernière édition par Aelia le Dim 10 Juin - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Jeu 15 Mar - 10:35

    Alors qu'Aléa admirait l'envol d'un groupe d'oiseaux, Zeabeth préféra sortir un petit carnet ainsi qu'une mine de la sacoche qui pendait à sa ceinture. Ce ne serait pas la première fois que son élève la verrait l'utiliser... Elle passait son temps à prendre des notes dedans, ou de petits croquis. Il était recouvert de son écriture élégante et fine mais nécessitait une bonne vue pour le déchiffrer. Elle rentabilisait chaque espace d'écriture en couchant des caractères minuscules dessus... Celui-ci en était à la moitié de sa vie et était déjà passablement remplis de données diverses. Un simple coup d'oeil permettrait à la jeune femme de constater que son mentor avait déjà commencé à reproduire certains motifs des stèles dessus...

    Chaque glyphe avait son importance et son intérêt. Même si le temps en avait ravagé une grande partie, il n'était pas difficile pour un oeil expérimenté d'en reconnaître l'essence. Ce genre de traitement pour une route au travers de la végétation était souvent réservé aux lieux d'exception... Probablement un temple ou un lieu sacré pour ceux qui avaient placé ces stèles. Elle espérait d'ailleurs vivement trouver un temple ou les ruines d'un lieu de culte. Même i l'on savait certaines choses sur les proto-civilisations des archipels, on manquait encore de données concrètes. Les spéculations allaient bon train sans qu'il n'y ait suffisamment de preuves... Une telle découverte serait d'importance et ferait certainement avancer les recherches. Il y avait une telle littérature intéressante. Il était assez excitant de savoir que tout n'était pas encore découvert et que l'on pouvait encore étoffer quelques étagères.

    La duchesse écouta attentivement les déductions de son élève. Elle masqua avec brio le sourire de satisfaction que n'aurait pas manqué de s'afficher sur son visage mais un éclair de contentement traversa son regard. Aelia était particulièrement douée. C'était un plaisir de travailler avec cette jeune femme... Certaines personnes s'intéressaient aussi à leur passé mais il ne s'agissait qu'une marotte à exhiber dans les salons. Pour se faire bien voir... C'était différent avec la jeune sylécate, on sentait une réelle passion et son esprit vif lui permettait d'aller au-delà des publications génériques... Ce n'était pas pour rien qu'elle avait rapidement éprouvé de la sympathie envers elle, au point de la prendre sous son aile. Elle retrouvait beaucoup de la jeune femme qu'elle avait été autrefois...

    -Finement observé. Personnellement je penche pour les panta. La spirale est un symbole particulièrement important dans leur culture. Elle semble régulièrement représenter le lien entre le sacré et le terrestre. Probablement l'introspection nécessaire à tout un chacun pour pouvoir toucher au divin sans s'y brûler les ailes... Etant donnée la quantité de spirales que nous avons croisé je pense donc que nous sommes en fait sur une route processionnelle qui devait mener à un temple...

    Zeabeth tapota son carnet avec le bout de son crayon d'un air pensif. Visiblement elle déroulait elle aussi son propre raisonnement dans son esprit. Le guide lui avait parlé des premières stèles il y avait de cela déjà un long moment, plusieurs mois. Elle s'était rapidement attelée à des recherches en se basant sur les premières descriptions, et frottis, qu'il lui avait fourni... Elle avait donc largement eu le temps de se conforter dans cette hypothèse. Restait ensuite l'organisation de l'expédition en elle-même. Et le choix de qui elle voudrait à ses cotés dans ces moments là...

    Alors qu'elle réfléchissait à la suite des opérations, le guide se leva, rangeant sa machette. Si les deux femmes avaient parlé archéologies et vieilles pierres, lui avait été plus attentif à ce qui l'entourait. La chaleur, devenant de plus en plus lourde, les oiseaux, qui commençaient à quitter la zone, les mouches et autre moustiques, qui devenaient de plus en plus envahissants, excités. C'était là les signes avant-coureur de l'arrivée d'un très gros orage comme seuls de tels climats pouvaient offrir... Et ce genre d'intempérie pouvait se révéler assez dangereux dans une telle jungle. Relativement inquiet, mais ne le montrant pas pour ne pas paniquer ses "clientes", il observa quelques instants le ciel avant de se rapprocher de Zeabeth.

    -Ma Dame... J'ai peur que nous ayons à écourter notre pause. Il serait préférable que nous pressions le pas...

    L'historienne connaissait suffisamment son guide pour savoir ce que cela voulait dire. Ils n'allaient pas tarder à avoir des ennuis et il voulait avancer le plus vite possible dans l'espoir de trouver un abris dans les plus brefs délais. Elle acquiesça donc pour lui signifier qu'elle comprenait et se leva, lissant sa tenue. Moz vint immédiatement l'escalader pour s'installer sur ses épaules. Même s'il tenait horriblement chaud...

    -Bien, nous ferions bien de reprendre notre route dans ce cas...

_________________
youhou


Dernière édition par Zeabeth le Mer 21 Mar - 7:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Sam 17 Mar - 14:16

Je vis mon mentor sortir son fameux carnet, celui qui ne la quittait jamais. Ce carnet qu’elle remplissait de son écriture fine et de ces dessins rapides. J’avais toujours admiré cette méthode qui permettait de ne perde aucun savoir, de savourer chaque instant et de s’en souvenir pour toujours, d’accumuler des voyages, émotions et connaissances. J’admirai d’un coup d’œil la reproduction quasi-identique des stèles et m’étonnai de la précision du coup de crayon. Les motifs et spirales étaient parfaitement retranscrites sur le papier. Et tel l’enfant qui fait ces gâteaux de boue espérant qu’ils ressemblerait à ceux moelleux et exquis de sa mère, je sortis à mon tour mon carnet de voyage. Ils avait deux grands frères que je gardeais toujours sur moi. J’en avais fait une copie par peur de les abîmer ou les égarer, étourdite que je suis. J'écoutais avec attention mon mentor m’expliquant sa reflexion.

Je la remerciai du compliment d’un signe de tête puis écoutai, attentive à la moindre informations que j’ignorais. Je caressai la couverture de cuir sombre puis ouvrit mon carnet. Les dessins au crayon mis en couleur après chaque voyage grâce à l’aquarelle illustraient les lignes penchées sillonnant les feuilles, toute mon expérience, mon savoir était couchés sur ces lettres fines. Une partie de moi. Je fermai les yeux en analysant la conclusion de mon mentor et en fit un rapide schéma résumant sa pensée. Mon cœur bondit de joie dans ma proitine : un temple sylécate. L’impatience de découvrir ces incroyables vestiges me donnait envie de trépigner de joie. Mais je me contentai d’un sourire étincellant tandis que mon mentor était perdue dans ses pensées et réflexions complexes. Soudain le guide se leva et observa un instant le ciel avant de grimacer et de lui déclarer :

- Ma Dame... J'ai peur que nous ayons à écourter notre pause. Il serait préférable que nous pressions le pas...

Elle hocha la tête et se leva tandis que sa boule de poil l’escaladait avant de s’arrêter, observant le monde de son perchoir. Je suivit son exemple et après avoir rangé ma gourde et mon carnet dans mon sac, je suivit notre guide.

-Bien, nous ferions bien de reprendre notre route dans ce cas...

Le guide aquista et s’enfonça dans la forêt, les deux historiennes derrière lui. L’orage n’allait pas tarder à arriver et même s’il savait qu’il ne durerait que quelques minutes, il arrivait que la pluie puisse tomber pendant des semaines sans discontinuer. Et il ne voulait pas prendre le risque qu’une des deux femmes se blesse ou tombe malade. Mais ce qu’il craignait le plus était la foudre, un grondement dans le ciel devenu presque noir lui confirma son instinct.

La première goutte coula le long de mon chapeau avant de tomber sur la terre sombre, elle fut suivit par ses sœurs, par milliers. La pluie tomba en trombe, je fus étonnée de la sentir n’ont pas glaciale et transperçant toutes les couches de vêtements mais au contraire tiède. L'atmosphère étaient de plus en plus lourde et cette eau tiède m'étouffait presque. je pris le temps de prendre de longues inspirations avant de continuer la marche. Nous nous enfonçâmes de plus en plus dans la forêt et je me protégeais tant bien que mal avec ma cape. En quelques minutes je fut complètement trempée mais Moz me rendit le sourire. Sa belle fourrure était complètement gorgée d’eau et il me regardait avec ses grands yeux étonnés. Le guide nous fit signe de nous dépêcher. Le tonnerre grondit dans le ciel et soudaint j’aperçus la foudre sur la montagne voisine. Je ralentis un instant, fascinée par cette force de la nature et attendant que le merveilleux spectacle se réitère.

Après dix minutes de marche sous la pluie battante, notre guide nous amena dans une grotte profonde. Je pus enlever ma cape et la posais sur une pierre, en espérant qu’elle pourrait sécher. Le vieil Delthéna entrepris de chercher du bois dans la cavité et une fois trouvé, il entreprit de faire un feu. Je pris dans mon sac un gros vêtement en laine et m’en couvrit avant d’aller au bord de la grotte. Protégée de la pluie, je pouvait quand même m’émerveillais devant les éclairs zébrant le ciel indigo. Ce n’est que une dizaine de minutes plus tard que j’allai me réchauffer au coin du feu. Ce n’est qu’à ce moment là que je découvrit les magnifiques gravures décorant le mur derrière moi.
Elles couvraient entièrement les parois de la caverne et ont retrouvait les même spirales que sur les stèles. Je me levai brusquement et alla caresser le mur, je restai un moment stupéfiante avant de chuchoter ces quelques mots, pauvres mais avec une signification incommensurable.

- Le Temple sylécate.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 


Dernière édition par Aelia le Dim 10 Juin - 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Mer 21 Mar - 10:48

    Zeabeth avait été touchée lorsqu'elle avait constaté que la jeune femme avait la même habitude qu'elle… Il lui était malheureusement arrivée de passer pour une farfelue en inscrivant tout sur ses petits carnets. Pourtant c'était bien grâce à eux qu'elle parvenait à se souvenir de tout. Une fois qu'elle rentrait d'expédition, elle recouchait l'ensemble de ses notes, au clair, dans des livres. Elle pouvait ainsi développer ses théories tout en se servant d'exemples concrets… Peut-être aurait-elle pu chercher à se faire publier mais ce n'était pas son but, sans compter qu'elle aurait eu besoin d'un porte-nom… Tous ses tomes étaient soigneusement rangés dans sa bibliothèque. Certains érudits venaient parfois en compulser certains pour pouvoir mieux échanger leurs savoirs. Mais ses prétentions s'arrêtaient là… Mais elle espérait qu'Aelia irait au delà de ses contraints. Elle était certaine qu'elle avait ses propres théories à développer et qu'elle parviendrait à les partager avec le plus grand nombre… 

    Mais pour l'instant, elles devaient faire confiance à leur guide pour trouver un abris. Les orages tropicaux pouvaient se révéler être aussi brefs que violents et elle n'avait aucune envie de finir foudroyée. Ou victime d'une coulée de boue… Elle sentait Moz se crisper sur ses épaules, sachant ce qui était en train d'arriver su lui. Le panda roux n'avait plus grand chose de l'animal sauvage depuis qu'il avait été recueilli par son mari et il pouvait facilement paniquer… La duchesse finit par rajuster tant bien que mal sa cape afin que son petit animal soit lui aussi protégé même si cela se révéla d'une efficacité assez limitée. Cela lui donnait une silhouette assez étrange de créature bicéphale bossue… 

    En quelques instants l'orage fut sur elles et déversa sa puissance sur leurs têtes. Stoïque alors qu'elle savait pertinemment qu'elle finirait trempée, la jeune femme continuait d'avancer sous la pluie d'un bon pas. La luminosité avait tellement baissé que l'on aurait pu se croire en pleine nuit, même si l'eau restait tiède, renforçant encore l'effet sauna de la jungle. L'humidité ambiant rendait tout effort difficile en gênant la respiration… Pourtant elles ne tardèrent pas à découvrir leur salut avec leur guide. La grotte leur offrit un abris appréciable contre la pluie mais aussi, et surtout, contre la foudre qui était déjà tombée à plusieurs reprises. Zeabeth enleva rapidement sa cape, s'éloignant précipitamment de Moz qui entreprit de s'ébrouer… Sachant qu'ils devraient tous se sécher, le guide entreprit d'allumer un eu avec ce qu'il trouvait. Il risquait de mettre du temps à dompter l'humidité ambiante… 

    A la faveur de la lumière provoquée par a foudre, la jeune femme constata que les murs de la grotte n'étaient pas vierges. Elle s'en rapprocha pour mieux voir, essayant d'allumer l'une des petites torches qu'elle gardait dans son paquetage. Imbibée d'eau, elle ne semblait pas décidée à s'embraser et elle dut attendre les lueurs du feu  pour mieux y voir… Des pétroglyphes… Partout… L'orage les avait poussé dans l'entrée du temple. Tous ces symboles étaient différents, certains brouillons, d'autres remarquablement exécutés. Ils avaient probablement été tracés par de multiples mains, des fidèles qui étaient venus se recueillir et qui avaient voulu laisse une trace de leur passage, une dévotion à jamais gravée dans la roche. En se retournant elle constata qu'Aelia avait elle aussi fait la découverte et qu'elle admirait les parois. Elle se rapprocha d'elle alors qu'elle annonçait à voix haute ce qu'elle pensait tout bas…

    -Oui. L'antichambre probablement, là où tous les croyants pouvaient venir et laisser leurs traces…

    Il y avait du respect, de l'admiration et de la fascination dans la voix de la jeune femme. D'un mouvement du bras, elle désigna le fond de la grotte. Il était plongé dans les ténèbres mais l'on devinait sans mal un passage… Probablement l'accès au temple. Passé ce goulet les parois seraient certainement décorées avec plus de soin et de cohérence. Et elle espérait aussi qu'elles trouveraient des exemples de statuaires…

    -Un temple troglodyte… C'est un premier de ce genre…

    Aelia put voir la flamme de la découverte embraser le regard de son mentor alors qu'elle s'approchait du feu. Elle ne faisait plus grand cas de ses vêtements mouillés tant son esprit était désormais tourné vers ce qu'elles allaient trouver passée cette antichambre… A force de rester dans le feu, la torche finit par s'embraser et la duchesse s'en empara, satisfaite.

    -C'est une merveilleuse trouvaille…

    Elle prendrait le temps de répertorier les signes de l'entrée mais… Pour l'instant… Elle se dirigea vers le fond de la grotte où elle dévoila un fin passage surveillé par deux hautes silhouettes stylisée gravées dans la roche…

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Dim 25 Mar - 18:27

Ces gravures hétéroclites me rappelaient les contes de cette époque peuplés de divinités de la nature et de fougueux héros. Les récits transmis oralement de générations en générations avaient été retranscrits grâce à des historiens passionnés aidés par les derniers descendants de ce peuple. Ces histoires avaient bercées ma jeunesse, m’ayant fait rêver de grandes épopées aux combats glorieux avec les fées, nymphes ou animaux fantastiques. Je ne croyait plus depuis longtemps aux esprits de la forêt et petits elfes mais ces contes me touchaient encore et continuer à cultiver mon imagination. Le recueil de ces rêveries me suivait dans chacun de mes déplacements, petit livre à la couverture écarlate. Mes doigts glissaient le long d’une spirale tandis que j’écoutais les constatations de mon mentor. Un temple troglodytique, c’était une incroyable découverte et je bouillonai d’impatience d’en découvrir la partie sacrée. Je suivis Maître Gilt air et admirai la voute appuyée sur deux femmes de roches. S’y trouvait ensuite une pièce au plafond haut, sûrement une pièce intermédiaire. Les murs étaient couverts de larges motifs tournoyants et on pouvait encore voir la peinture colorée qui jadis couvrait toutes les parois. Je tournais sur moi-même, me maudissant d’avoir laissé mon carnet dans mon sac. De larges orifices avaient été creusés à même la roche et attirèrent mon attention. Je les montrai à mon mentor :

- On dirait des petites cavités mais j’hésite quand à leur fonction. Peut-être servaient-elle à déposer les offrandes précieuses, ou des statuettes en bois de divinités de la nature. A moins que ce ne soit seulement pour y déposer commodément les lanternes. Cette atmosphère mystique me rappelle le conte de l’Orchidée Blanche.

C’était il y a bien longtemps, les pluies se déversaient sans cesse sur les Archipels et détruisaient toutes les cultures. Les rivières débottant de leur lit dévastaient toute la végétation et aucun village ne fut épargné. Toute la population s’était réfugiée dans les cavernes mais les sages n’arrivaient pas à trouver le moyen de calmer la fureur des dieux. Au bout d’un mois où la pluie diluvienne avait fait une centaine de morts, une petite fille nommée Orchidia décida d’agir. Du haut de ses huit ans, elle alla braver la tempête, la légende raconte qu’elle mena un combat acharné contre les forces de la nature. Mais au bout du troisième jour, blessée gravement, elle s’écroula morte de fatigue. Son âme s’envola dans le ciel et les nymphes et dryades qui avaient assistés à son combat s’apaisèrent. La pluie sassât. Le soleil brilla dans le ciel et ému du sacrifice de la fille, une larme de feu tomba sur Elysphère. Naquit de la fusion entre cette flamme et la terre une magnifique fleur : une orchidée blanche. Depuis, ces fleurs se multiplissent pour commémorer à jamais cette enfant de courage.

Je me souviens encore des longs cheveux blonds de ma mère me chatouillant le visage tandis qu’elle me conter cette histoire de sa voix douce. Une douleur m’étreignit au cœur avant de faire place à un sentiment de joie profonde. Je releva la tête et observai ce qui m’entourait.
Au fond de la salle se trouvait une large porte avec un fronton aux écritures complexes. Des avertissements et malédictions divines pour ceux entrant dans ce lieu sacré étaient gravés dans la pierre, sur les côtés étaient sculptés des monstres hideux dévorant des serpents. J’en eu froid dans le dos tellement ils semblaient prêts à se mouvoir. Je souris de ma bêtise et inspirai longuement avant de pénétrer dans la partie la plus secrète du temple. La lumière du jour disparaissait lentement alors que nous nous enfoncions de plus en plus dans la grotte.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 


Dernière édition par Aelia le Dim 10 Juin - 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Mar 27 Mar - 15:36

    La torche projetait des ombres dansantes sur les parois. La jeune femme avançait lentement dans le couloir, admirant la façon dont leurs ancêtre avaient travaillé la roche pour la ployer à leur volonté. Ils avaient su s'affranchir avec brio des contraintes géologiques, les absorbant dans leur art même. C'était toujours la même émotion… Lorsqu'elle découvrait des fragments du passé, elle était émue, émerveillée, de voir que certaines choses avaient perduré. Elle avait alors l'impression de fouler ce sol de concert avec ces ancêtres oubliés, à leur époque, au temps où les ruines étaient des monuments à part entière. Elle aurait presque pu entendre leurs murmures la guider dans ses visites et ses recherches. Et, à n'en pas douter, Aelia devait ressentir la même chose…

    Les deux statues qui accueillaient le visiteur à l'entrée étaient impressionnantes. Le style était relativement simple mais certaines détails étaient criant de vérité pou des yeux exercés. Il émanait d'elles un mélange de sérénité et de menace, rappelant à la personne qui devrait passer entre elles quel était son statut. Le respect était de mise… Ca et là on pouvait déceler d'anciennes traces de peintures. L'ensemble avait du être peint à l'époque où des croyants venaient encore… Malheureusement l'humidité et le temps avaient eu raison des pigments colorés, n'en laissant que les traces éparses qu'elles voyaient difficilement.

    Connaissant bien son employeuse, le guide les rejoignit et s'empara de le torche, s'improvisant porteur de lumière et libérant ainsi les mains de la duchesse. Cette dernière le remercia d'un sourire avant de ressortir son calepin et sa mine afin de commencer à reproduire certains éléments qui e trouvaient sous ses yeux. L'habitude de l'exercice, écrire et dessiner dans n'importe quelle position, lui donnait une rapidité d'exécution assez exceptionnelle. Il ne lui fallait pas beaucoup de temps pour parvenir à reproduire ce qu'elle voyait avec une précision suffisante. Les pages se noircissaient à vue d'œil alors qu'elle se rapprochait de son élève…

    -Je dirai des offrandes ou des statuettes…

    Zeabeth parlait à voix basse, sentant encore le coté solennel des lieux. Elle désigna le haut des petites alcôves à l'aide de son crayon, sans pour autant toucher la parois.

    -Si cela avait été destiné à un éclairage, des traces de suie seraient encore visibles…

    La jeune femme eut un sourire avant de continuer d'avancer. Le choix du conte était bon, rendant justice à l'ambiance de ce temple troglodyte. Sans compter que chaque conte avait en lui une part de vérité, i suffisait juste de découvrir laquelle. Que ce soit un événement ou une morale… Nombre d'anciennes histoires permettaient d'éclairer d'un jour nouveaux des fragments d'un passé oublié. Bientôt la petite équipée quitta le couloir pour pénétrer dans une salle bien plus vaste. La lumière des torches suffit à voir les murs mais pas les détails… Là encore une statuaire tout à fait exceptionnelle s'offrait à elles, gardant à chaque fois des portes. On pouvait en compter trois, une en face d'elle et une de chaque coté… Au centre se rouvait une statue plus grande, plus délicate encore que les autres, des poteries brisées jonchant le sol à ses pieds…

    -Que voyez-vous Aelia?

    C'était un petit exercice de style pour voir si la jeune femme voyait les mêmes éléments qu'elle mais, surtout, c'était une mise en situation. Pour un instant il fallait extrapoler ces restes pour les imaginer dans leur splendeur d'origine et appréhender l'impact que tout cela pouvait avoir sur le profane…


_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Ven 30 Mar - 19:17


J’entrai avec lenteur dans la salle, tandis que nos ombres grandissaient sous la torche fumante. On aurait dit des esprits maléfiques attendant leur heure pour nous assaillirent. J’eus le souffle coupé devant la beauté de la statue, malgré sa simplicité de trait, il en dégageait une grâce, une douceur incroyable mais pourtant on sentait toute la puissance du mythe. C’était une femme en pierre pâle mais le temps l’avait couverte d’un manteau de poussière sombre. Elle tenait une gerbe de fleurs ainsi qu’une sphère tandis que du lierre s’entrelaçaient sur son bras, de nombreuses fissures zébraient le corps parfait et son bras droit avait disparu. Mais le plus époustouflant était ses yeux, des yeux entièrement blancs comme s’ils étaient vides, mais une vie semblait jaillirent de ce regard étrange. J’eus la fugace impression que la statue avait sur son visage lisse un infime sourire mais ce saisissement disparut tel un songe. Je saisi le regard de mon mentor qui glissait sur le sol et le suivit. Des débris orangés dépassaient de la couche de poussière et entouraient les pieds de la déesse dans une forme circulaire. Ces nombreuses poteries en céramique jonchant le sol m’aidèrent à répondre à la question de mon mentor.

- C’est sûrement la pièce de culte à cette déesse primordiale de la nature et de la fécondité. Cette salle était accessible aux profanes et ils pouvaient y déposer leurs offrandes, dans des porteries, et prier leur déesse. Je pense, que ce temple a été construit pour abriter la statue de cette déesse de la vie, et avec les offrandes devait-il avoir un long rituel destiné à réanimer la puissance sacrée qui l'habite. Ce sanctuaire un réservoir de forces cosmiques dont la manipulation est réservé aux prêtres ou prêtresses agissant au nom de la divinité omniprésente par l'image.

Je m'arrêtai de parler pour réfléchir, plutôt contente d'avoir pu me souvenir du livre sur les cultes divins que j'avais lu, ou plutôt dévoré, il y a quelques mois. La question n'était pas très dure mais j'espérais avoir bien su analyser chaque donnée et information.
Soudain mon pied heurta une pierre qui vint rouler sur quelques mètres avant de retomber sur le mur opposé, je suivis ses ricochets. Mais ne regardant pas en face de moi, et n’ayant pas vu une magnifique stalactite, ma tête heurta cette proéminence de la pierre et de l'eau. Je poussai un faible cri avant de me masser le cuir chevelu pour refluer la douleur, mais ce que je vis en levant la tête me fit complètement oublier ma blessure. Une dizaine de paires d’yeux rouges me fixaient avec défi… des chauves-souris… j’avais toujours eu horreur de ces bêtes vampirique de la nuit. Tous mes muscles se crispèrent tandis que je n’osai plus faire aucun mouvement, soudain telle une rafale de vent, elles s’envolèrent toujours plus profondément dans le sanctuaire en passant par la porte de droite. Je mis quelques secondes avant de m’apercevoir que j’avais retenu ma respiration depuis la vue de ces bêtes, je remplis mes poumons d’une grande bouffée d’air. Le guide m’adressa un petit sourire que je le lui rendis tandis que mon pouls se décélérait. Alors avançant d’un pas décidé je me plaçai en biais de façon à avoir la porte sculptée de droite dans mon dos. La voie des chauves-souris très peu pour moi, j’avais déjà eu assez de surprises aujourd’hui ! Mais je ne doutai pas qu’il faudrait visiter cette partie du temple, mais je rejetai cette pensée. Il faudrait tout visiter, noter les hypothèses, chaque inscription à la signification inconnue, que chaque statue ou salle soit dessinée. Tout pour que cette découverte ne soit pas vaine, pour que le savoir perdure toujours, pour ne jamais rien oublier. Je souris. Plus tard.

Il ne restait pour l’instant que deux solutions, aller par le centre ou prendre le côté. Il n’y avait sûrement pas de bonne ou mauvaise solution mais seulement celle qui sera choisie. Et d’un signe de main, j’invitai mon mentor à prendre la décision. Je suivrai.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Mar 3 Avr - 8:41

    Zeabeth appréciait beaucoup Aelia. Elle retrouvait en elle la jeune femme pleine de fougue et de curiosité qu'elle avait pu être. Elle avait du s'assagir avec le temps et, surtout, les responsabilités. Mais sur bon nombre de points, elle constatait qu'elles avaient le même processus de réflexion… Maintenant qu'elle était seule, il n'était pas désagréable d'avoir quelqu'un sur la même longueur d'onde que soit. Cela brisait sa solitude et la poussait à une saine réflexion. Chose excessivement bénéfique lorsque l'on faisait des recherches comme elle… La duchesse porta donc toute son attention sur les propos de son élève afin de voir si elle parvenait à voir la même chose qu'elle…

    Et, une fois encore, c'était effectivement le cas et elle lui adressa un sourire encourageant en guise de réponse. Cette salle était la limite du monde des profanes. Le lieu de recueillement où le bas peuple pouvait venir prier leur Déesse et effectuer des offrandes pour s'attirer ses bonnes grâces. Avec l'orage qui se déchaînait dehors il était difficile de le vérifier mais il y avait de grandes chances pour que la statue soit tout de même touchée par un rayon de soleil lors du solstice, c'était une pratique courante chez les bâtisseurs de temples… Par contre elle n'était pas assez équipée pour cela mais elle aurait aimé pouvoir vérifier la statue. Certains bâtisseurs devaient estimer que la foi aveugle n'était pas une valeur sure et il n'était pas rare qu'ils ajoutent quelques mécanismes aux temples et statues pour renforcer le pouvoir des lieux. Venir prier votre déesse et constater que sa représentation réagit physiquement ne peut que renforcer votre croyance. Si vous n'y regardez pas de trop près… 

    Alors qu'elle se dirigeait vers l'arrière de la statue pour voir si elle pouvait déceler des indices sur la présence de tels mécanismes, elle entendit un léger bruit d'éboulis. Visiblement Aelia avait du marcher sur deux ou trois éléments instables. La jeune femme poussa son cri au moment où elle passait la tête de derrière la statue pour voir ce qu'il se passait… Elle se serait bien avancée pour s'assurer de sa bonne santé mais son action fut entravée par les conséquences des bruits qu'avait fait son élève. Sans paniquer pour autant, la duchesse s'accroupit prestement en se collant au maximum à la statue. Les chauves-souris éviteraient naturellement la masse de pierre et ne viendraient donc pas se perdre dans ses cheveux. Elle ne les craignait pas vraiment, certaines pouvant même se révéler fort mignonnes, mais elle n'avait pas envie de donner l'impression de s'être roulée au sol de façon hystérique. Notant par où les animaux nocturnes avaient pris la fuite, il y aurait forcément une sortie, elle  se redressa et rejoignit Aelia…

    -Vous n'êtes pas blessée?

    Elle scruta son visage à la recherche d'une blessure possible là où la rencontre avec la stalactite s'était effectuée… Elles éviteraient la route des chauve-souris pour un temps, son élève ne semblait pas vraiment les apprécier. Elle se garda bien de lui faire la moindre remarque à ce sujet, elle pouvait parfaitement comprendre que ces créatures puissent déranger d'autres personnes… Observant les deux autres possibilités qu'il leur restait, elle jeta son dévolu sur l'ouverture du centre, derrière la statue… Etant donnée sa position, presque cachée par la statue et protégée par elle aussi, elle devait mener à un endroit à la connotation particulièrement sacrée. Où seuls les prêtres devaient pouvoir pénétrer…

    -N'hésitez pas à me dire si vous désirez vous arrêter quelques instants. Pour vous reposer ou observer quelque chose plus précisément. Nous allons faire un peu d'exploration avant de faire des relevés précis…

    L'ouverture du fond cachait en fait un court couloir menant à un escalier installé dans une cheminée naturelle. Il s'élevait loin au dessus de leurs têtes et les constructeurs s'étaient contentés de creuser des encoches dans la parois pour y installer des marches en bois. La plupart d'entre elles étaient pourries mais l'ensemble restait praticable. Il suffisait d'escalader l'ensemble en se servant des encoches pour les pieds. C'était périlleux mais pas impossible…
     

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Lun 9 Avr - 13:23


Je répondis par un hochement de tête à la question de mon mentor. Les bestioles m'avait décoiffée et une goutte de sang perlait sur ma pommette droite, je l'essuyait d'un revers de main avant de suivre consciencieusement le guide à travers le couloir sombre, nous entreprîmes de monter le jadis escalier. Nous jonglions d’un pied à l’autre tels des funambules sur un fil invisible, je m’aidai du mur pour garder mon équilibre et fixais avec attention où Maître Giltaïr mettait ses pieds. Mes pas épousèrent les siens et je m’abandonnai à la monotonie du parcours, passant de droite à gauche, sautant parfois les crevasses de la roche. Mon esprit s’envola vers tout ce que nous avions découvert. Mais par dessus tout j’admirai mon mentor, et surtout son élégance de toutes occasions, son incroyable mémoire semblait inépuisable et je ne me lassai jamais de l’écouter dans ses réflexions. Elle incarnait pour moi l’objectif à atteindre même si notre différence d’âge et de positions sociales créaient une barrière entre nous deux. Je souris mentalement en voyant sa robe impeccable si ce n’est quelques tâches de boue et mon pantalon, chemise trempés tachés de toute part et mes cheveux en désordre. Malheureusement ce moment d’égarement me fut fatale. J’avais sous-estimer la distance entre deux prises et mon pieds dérapa. Je poussai un cri avant de tomber, me rattrapant in extremis à une cavité dans le mur. Aidée du Delthéna, qui agile m’avait rejoins en quelques secondes, je me relevai lentement en le remerciant d’un sourire, par chance ma cheville n’était pas foulée et aucune douleur me laisser penser qu’elle était cassé. Mais un liquide chaud coulait le long de mon mollet ... Je soulevai mon pantalon où s’étendait une tâche sombre... Je m’étais éraflée le genoux et le sang coulait de la blessure. C’était une blessure sans gravité mais que je ne pouvais guérir, mon pouvoir ne s’exerçant que pour les autres. Je rassurai mon mentor avant d’arracher un morceau de ma chemise et le noua autour de mon genoux, il ferait office de pansement.

- Ce n’est qu’une blessure mimine, que je suis maladroite tout de même ! Je ne veux surtout pas vous ralentir. Je ne vais pas m’arrêtai alors que cette incroyable découverte m’invite à toujours aller plus loin !

Je souris avant de monter les quelques arches me séparant de mon mentor. La marche continua pendant quelques minutes où j’essayais de ne pas me faire distancer, le tissu me dérangeait dans mes déplacements. Soudain l’escalier bifurqua à droite et nous fûmes éblouis par un puits de lumière. La pluie avait cessée et les nuages s’était enfuis, le ciel bleu et le soleil nous souriaient tandis qu’un arc-en-ciel nous mit le baume au cœur. La pièce que nous avait offert ce escalier d’obscurité était éclairée d’une infinité de petites fenêtres et d’étranges cercles et formes géométriques presque effacés décoraient les murs sombres. Nos yeux eurent du mal à s’habituer à cette luminosité mais je fus stupéfiée devant l’ingéniosité que les hommes avaient déployée pour faire entrer les rayons solaires. Au centre se trouvait un incroyable bijou d’architecture ...

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 


Dernière édition par Aelia le Dim 10 Juin - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Ven 13 Avr - 13:47

    L'ascension n'était pas des plus aisée mais elle n'était pas non plus impossible. Il y avait des prises en profusion et il suffisait de prendre son temps pour s'en sortir. Cela n'était pourtant pas dénué de risque pour autant… Etant donnée leur position, il fallait éviter la chute car ils ne pouvaient pas se soutenir véritablement mutuellement. Lorsque le cri d'Alia retentit, elle cru pendant un instant qu'elle avait perdu sa disciple. Mais elle fit preuve d'excellents réflexes et leur guide vint rapidement lui prêter main forte. Si la duchesse n'en dit rien, elle avait clairement pâli. C'était le genre de petites frayeurs dont son cœur se passait aisément. Une fois qu'elle eut atteint le palier et qu'elle put à nouveau marcher normalement, elle se permit deux longues inspirations pour évacuer stress et tension. Ses mains tremblaient encore un peu mais il était hors de question qu'elle montre qu'elle venait d'avoir peur. Même si elle avait cherché à la rassurer par ses paroles, elle gardait à l'esprit que la catastrophe avait été évitée de très peu. De trop peu. Elle prendrait plus de précautions la prochaine fois… Cela lui permettrait probablement d'éviter les sueurs froides. Lorsque son élève arriva au même niveau qu'elle pour découvrir la pièce, elle lui sourit, lui tendant la main pour l'aide à monter plus rapidement. 

    La pièce était spectaculaire en soit. La lumière provenait d'une multitude de petites ouvertures savamment positionnées pour éviter que la pluie n'envahisse les lieux. Des lianes pendaient au travers de certaines, leur rappelant brusquement la proximité de la jungle. Le ciel bleu qu'elles pouvaient voir au travers remonterait le moral du plus pessimiste des explorateurs. La structure devait être complètement invisible vue de l'extérieure, recouverte d'une végétation dense et envahissante. Mais ce n'était pas plus mal… Cela avait préservé l'endroit jusqu'à leur visite après tout. 

    Le centre de la pièce était des lus étonnant. Une merveille d'architecture lorsque l'on songeait que ses bâtisseurs étaient, selon certains, moins évolués technologiquement qu'eux… A voir cela ces détracteurs ne pourraient pas tenir leur argumentaire bien longtemps encore. Les architectes s'étaient encore une fois servi de la géologie naturelle des lieux, sublimant une concrétion qui partait du sol pour atteindre le plafond. Pas une seule partie n'avait pas été travaillée, taillée, gravée par les artistes. Un immense escalier s'enroulait tout autour et de fines portes s'ouvraient à chaque palier. Il y avait aussi une multitude d'ouvertures destinées à apporter de la lumière… C'était une explosion de volutes et de symboliques, des éléments ayant été cachés en se servant du relief naturel. Ils s'étaient aussi servi de plantes, les éléments les plus évolués ayant été fait à base de bois. Chaque plante semblait avoir poussé sous la volonté des concepteurs, prenant des formes abracabrantesques qui se mariaient  à la perfection à la structure centrale. C'était comme pénétrer dans un autre monde…

    -Magnifique…

    Un perroquet s'envola brusquement par l'une des ouvertures principales alors que la duchesse se dirigeait vers l'escalier. La jeune femme ne vit pas la série de mouvements vers le sommet de la structure. Visiblement, quelqu'un ou quelque chose les observait…

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Lun 16 Avr - 16:05


Je pris la main de mon mentor et me hissai jusqu’à la pièce, j’eus une petite grimace de douleur quand mon pied se posa sur le sol. Je souris pour remercier mon mentor, extrêmement touchée de son aide. Je m’assis un instant, le contrecoup de la chute fit battre mon cœur plus rapidement encore. Je soufflai et enlevai le bandage de fortune, et sortant ma gourde que j’avais heureusement gardée sur moi, je nettoyai avec des gestes rapides et sûres la plaie, habituée à soigner les autres. Je me mordis les joues tandis que le liquide transparent coulait sur la blessure, il ne fallait surtout pas qu’elle s’infecte. Je déchirait un autre morceau de chemise, donnant à mon vêtement un côté asymétrique, et le nouai avec force autour de mon genou. Ca devrait tenir le temps de l’expédition dans cette grotte, je me relevai et contournai le magnifique bijou d’architecture, m’émerveillant de cette sublime oeuvre. On aurait dit que cet escalier s’enroulait indéfiniment, et que derrière ce plafond de feuillages et de roches, il continuait toujours plus loin et plus haut. Il devait y avoir des dizaines de salles, remplies d’offrandes ou de lieux de cultes, peut-être les appartements des prêtres. Je l'ignorais. Mon mentor se dirigeait vers l’escalier, nous allions découvrir ce que cachaient ces mystérieuses portes...

Soudain un perroquet s’élança d’une des portes les plus hautes, son plumage rouge disparaissant derrière une ouverture, envolé. Brusquement un mouvement derrière les feuillages me mit en alerte, je fis un signe au guide. Il hocha la tête et je plissai les yeux pour mieux voir quand l’ombre se cacha derrière un large buisson, se rapprochant de plus en plus de nous. Le guide s’avança, posa sa main sur l’épaule de mon mentor pour l’arrêter et sortit son épée.

- Ne bougez plus.

Son ordre n’avait été à peine plus qu’un murmure mais nous l’entendîmes tous. Je ne bougeai plus, n’osai à peine respirer, soudain Moz poussa un cri plaintif et son poil se hérissa. Le guide monta avec lenteur les escaliers, tous ses sens en alerte, il avançait d’une démarche typique aux Delthénas, sûre et souple. Je sortis le poignard de ma ceinture avec des gestes extrêmement lents, l’esprit clair. Je ne savais pas me servir de cette arme mais elle pouvait m’être utile dans des conditions extrêmes.

Puis tout bascula, un immense ombre noire s’abattit sur le guide, il roula sur le sol avec le félin qui de ses griffes essayait d’atteindre la gorge du guide. J’esquissa un mouvement mais chaque possibilité qui s’imposait à moi était inutile et ne pouvait aidé le guide. Mais, celui-ci, avec une force que ne laissait pas deviné son âge, poussa la panthère et se releva, épée en main.
Nous ignorant complètement, la panthère tourna un instant autour de notre guide, un instant de défiance entre l’animal et l’homme. L'homme essuya du revers de sa main le sang qui coulait le long de sa joue. Le temps avait paru s’arrêter, le feulement de la bête semblait comme étirer dans le temps, chaque mouvement décomposé. Mais alors que la bête allait bondir sur le vieil homme, un bruit de chute nous fit tourner la tête. Une petite boule de fourrure était tombée de son perchoir et se relevait péniblement sur ses frêles pattes. Le bébé panthère, de ses grands yeux verts, émit un faible miaulement en direction de sa mère. La situation tournait à la catastrophe. La panthère émit un grognement sourd à sa portée tout en épiant de son œil jaune le Delthéna. Le guide, d’un regard dur, passa son arme à son autre main et sortit un lame fine.
Je jetai un regard implorant vers mon mentor.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Mar 17 Avr - 9:39

    L'ordre de leur guide et sa main sur son épaule la figèrent, la faisant sortir de sa contemplation. C'était pour ce genre de choses qu'elle avait vraiment besoin de gens autour d'elle lorsqu'elle partait en expédition. Elle pouvait complètement se couper du monde quand il était question de vestiges et d'artefacts anciens. Ses hommes devaient alors s'occuper d'elle en assurant qu'elle mange où qu'elle n'aille pas courir droit dans la gueule du loup. Comme elle devait être en train de le faire à l'instant même. La sylécate eut beau balayer les lieux du regard, elle ne remarqua rien d'étrange… Mais elle fit confiance aux autres, sachant qu'ils étaient certainement plus attentifs à leur environnement qu'elle. 

    La duchesse récupéra Moz au creux de ses bras, le jeune panda roux cherchant instinctivement la protection de celle qu'il considérait comme sa maîtresse et sa mère et à la fois… Il soufflait et son pelage avait doublé de volume, cherchant à le montrer plus grand et plus fort qu'il ne l'était réellement. Pour qu'il agisse ainsi c'est qu'il devait y avoir un danger dans les environs. Un danger de type animal et prédateur… Resserrant ses bras sur la petite boule de poils roux, la jeune femme fit instinctivement quelques pas en arrière, se retrouvant au niveau d'Aelia qui avait eu la présence d'esprit de sortir son arme. Ses courts de fleuret étaient bien loin mais elle aussi aurait été rassurée par le contact d'une garde dans sa main… Mais avec Moz dans cet état, elle ne pouvait pas faire grand chose…

    Puis une masse s'ombre s'abattit violemment sur leur guide, faisant violemment sursauter Zeabeth qui ne put empêcher un petit cri de surprise franchir ses lèvres. Le delthéna et le félin luttaient dans un silence angoissant, seuls quelques sons leur parvenaient, essoufflements et feulements sourds des deux combattants. Globalement, la jeune femme avait toute confiance en son guide, c'était un vétéran, de ceux dont le cuir était devenu bien trop dur pour mourir bêtement au fond d'une jungle… Mais elle n'aimait pas cela, que le sang coule que cela soit celui d'un homme que celui d'un animal. Si elle pouvait éviter ce genre d'affrontements…

    Les panthères n'étaient pas idiotes. Elles évitaient de s'attaquer à un groupe de trois personnes. Et elles savaient jauger la puissance de leur adversaire. Elle aurait du fuir et non pas passer à l'attaque. Le groupe ne l'avait même pas acculé tant il y avait d'autres ouvertures et passages… Il devait y avoir une autre raison pour qu'elle soit ainsi passée à l'attaque. Le temps sembla se figer lorsque l'explication tomba de son perchoir. Un petit… Cette panthère n'était qu'une mère en train de protéger son petit. La duchesse sentit son ventre se tordre en réalisant qu'il étaient en train de courir à la catastrophe… Zeabeth ne vit même pas le regard d'Aelia, agissant sur l'instant et par instinct…

    -Arrêtez !! Reculez !!

    Elle avait mit toute l'autorité qu'elle pouvait dans sa voix, sans pour autant qu'elle ne crie. Sans pour autant quitter le félin du regard, le guide se contenta de juste jeter un regard furtif dans sa direction. La situation n'était pas encore résolue mais elle avait atteint un point d'équilibre dangereux. Le moindre faux pas provoquerait un nouvel affrontement. Pour l'instant la panthère était un peu plus bloquée dans ses possibilités maintenant que son petit était à portée. Mais cela ne la rendait que plus dangereuse. Zeabeth commença à bouger lentement, reculant avec précautions. Ils devaient laisser une porte de sortie à la panthère pour qu'elle puisse fuir avec son petit…

    -Elle ne fait que défendre sa famille…

    Elle aurait aimé pouvoir diriger le félin comme elle le faisait parfois avec Moz. Elle l'aurait alors menée jusqu'à son bébé et l'aurait fait fuir dans la jungle… Mais elle ne possédait pas l'expérience nécessaire pour agir ainsi…
     

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Jeu 19 Avr - 15:38


-Arrêtez !! Reculez !!

Je sursautai à l’ordre de mon mentor et sortis de mon absence momentanée mêlée de fascination pour ce duel entre l’homme et l’animal. Je vis mon mentor reculer lentement et compris en un éclair son intention, s’éloigner le plus possible de la bête pour qu’elle ne se sente plus agressée. Les panthères ne sont pas des animaux agressifs et n’attaquent qu’en cas d’offensive, si nous lui laissions le champ libre, son attitude la plus logique serait de s’enfuir avec son petit. J’imitai mon mentor et reculait lentement. Mais le guide ne semblait pas de cet avis, en tant que Delthéna, il voulait affrontait l’adversaire et il agissait aussi pour nous protéger. Savoir qu’une panthère rodait dans les environs avec son petit, ce qui la rendait beaucoup plus agressive, n’était pas pour le rassurer.

-Elle ne fait que défendre sa famille…

Je hochai la tête, son attitude était compréhensible, et la catastrophe qui se déroulait devant moi me donner envie de pleurer. Elle voulait juste protéger son petit ! Sans sa mère, le petit mourrait dans la semaine. Il y avait trop d’orphelins dans le monde –beaucoup trop. Trop de mères étaient mortes pour protéger leurs enfants.

Ma mère était morte pour me protéger. Et derrière le regard animal de la panthère je vis un bref éclat violet aux teintes grises. Ce regard chaleureux qui m'avait été arraché. Le passé est derrière, il faut avancer. Sois forte.

Je pris un grand bol d’air avant de m’avancer vers la zone de confrontation, par chance le guide était dos à nous et je pouvais aller vers le vieil homme sans croiser le chemin du félin. Je marchais avec des pas extrêmement lents, ne regardant surtout pas la panthère, geste qui pourrait être compris par l’animal comme un défi. Je tendis la main et toucha l’épaule du guide, il tressaillit mais ne se retourna pas. Je fis une légère pression pour l’inviter à reculer lui aussi mais il ne bougea pas d’un pouce, la pression se fit plus forte. La panthère observait cette lutte psychologique avec impatience et tension, prête à attaquer à tout moment. Enfin, l’épaule se relâcha et le guide recula jusqu’à ce que nous arrivions dos au mur. Il ne pouvait désobéir à un ordre direct de la duchesse. Juste avant de le lâcher, je laissa mon pouvoir s'exprimer et la coupure sur sa joue disparut ainsi que les autres petites blessures provoquées par sa chute et l'attaque du félin. J'évitai son regard, je n’avais aucune leçon à lui donner et aucun ordre, je ne représentais rien, mais je n’avais que faire de ses réflexions d’obéissance et de lâcheté. J’avais le plus grand respect pour lui mais c’est nous qui avions agressé la panthère en entrant dans son territoire et elle ne faisait que de se protéger et de protéger sa progéniture.

J’attendais maintenant avec appréhension la réaction du félin qui ne se fit pas attendre. Il hésita un instant, fit un pas vers nous – le guide se raidit et se mit en garde -, avant de prendre son petit par la peau du coup avec sa gueule et de s’enfuir. Elle prit appui sur l’escalier et d’un bond prodigieux, disparut dans la jungle. Je restai un instant immobile avant de courir à l’endroit où s’étaient enfuis les félins, seul le balancement de branches témoignait du passage des deux bêtes. Le silence s’alourdit … J’effleurai l’escalier avant de gravir la première marche, j’arrêtai mon geste et retournai en arrière, me reculant d’un pas du début de l’escalier. Je souris de soulagement avant de déclarai :

- Après vous, honorable guide.

Je n'avais aucun reproche à lui faire, il nous protégeait et cette incroyable découverte n'aurait pu être faite sans son expérience. Le combat qui n'avait pas eu lieu n'avait aucune conséquence sur le respect que j'avais envers lui, même si les combats m'inspiraient toujours un dégoût profond.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Lun 23 Avr - 12:07

    C'était un peu compliqué… Zeabeth avait effectivement embauché le guide donc, en un sens, c'était elle qui menait la barque. Elle avait donc l'autorité. Mais il était aussi évident que sur tous les sujets concernant la sécurité de leur petit groupe c'était son opinion à lui qui prévalait. Sans compter qu'il était un homme delthéna et elle une femme sylécate. Malgré l'urgence de la situation, la duchesse eut pleinement conscience qu'elle faisait une faute stratégique. Un peu comme si on se moquait ouvertement des traditions d'une civilisation en face de ses membres. Elle remettait purement et simplement en question l'autorité masculine et guerrière de leur guide. Et c'était le genre de chose qu'elle évitait soigneusement habituellement. La situation était donc un peu compliquée…

    Cela aurait vraiment pu dégénérer d'une façon ou d'une autre, que ce soit au niveau de l'affrontement homme-bête que homme-femme mais Aelia sut prendre les bonnes décisions… Même si son mouvement la fit grincer des dents tant elle était inquiète, elle se dirigea vers le guide pour apporter un élément extérieur à ce face à face. Sa simple présence à proximité désamorça la situation… Le guide devait maintenant compter avec la présence de la jeune femme et sa possible implication si la panthère passait à l'attaque. il se retrouvait obligé d'adopter une attitude plus réservée. Et reculer devant l'ennemie. Même s'il n'aimait pas cela et que ce n'était pas dans sa nature… 

    Une fois débarrassée de la menace représentée par le delthéna, la panthère attrapa rapidement son petit par le cou avant de disparaître dans la jungle en quelques bonds gracieux. Quelques secondes après que les deux ombres noires aient disparu, la duchesse poussa un long soupir de soulagement, réalisant qu'elle avait retenu sa respiration du moment que son élève était venue s'immiscer dans le duel entre le félin et leur guide. Dans des moments tels que ceux-ci elle se demandait souvent si elle faisait si bien que cela de l'entraîner dans ses expéditions… Elle parvenait à survivre à bon nombre de blessures mais cela ne serait jamais le cas d'Aelia, même si elle pouvait essayer de la soigner de façon plus "classique". Sa hantise était que cela tourne mal un jour et qu'elle se retrouve impuissante à l'aider… 

    Pendant que son amie se précipitait vers l'escalier dans l'espoir d'entr'apercevoir une dernière fois la mère et son petit, la duchesse tourna son regard vers le guide jusqu'à capter le sien. Puis elle le salua respectueusement de la tête en articulant un "merci" silencieux. Il eut une sorte de reniflement dédaigneux en haussant les épaules alors qu'il se dirigeait vers Aelia… Pour un observateur extérieur cela aurait pu être inquiétant… Mais pour Zeabeth, c'était plutôt bon signe. Elle pouvait presque l'entendre penser "foutues bonnes femmes" sur un ton bourru. Elle le connaissait depuis des années et savait donc qu'une regard fuyant et une attitude hautaine et froide auraient été beaucoup plus inquiétants… Là… Il comprenait pourquoi elles avaient agi ainsi et même s'il ne le cautionnait pas, il n'en prenait pas ombrage.

    Soulagée de constater qu'il n'était pas vexé, elle lui emboîta le pas, rejoignant son élève aux pieds de l'escalier. Cette dernière acheva alors de désamorcer le conflit avec brio. Aelia était une parfaite diplomate et savait quoi faire dans les pires situations… Le guide lui jeta un regard qu'un phénix lui aurait envié, laissant le silence s'installer quelques secondes avant qu'il ne s'engage dans les escaliers. La duchesse lui laissa une avance confortable avant de commencer à monter à son tour. Passant à coté de son élève, elle se pencha vers elle pour lui souffler avec un sourire…

    -Bien joué…
     

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2581
Age : 33

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Mer 25 Avr - 14:36


Je poussai un soupir de soulagement tandis que le guide passait devant moi. J’espérai que le malaise se dissiperait et je connaissais assez le Delthéna pour savoir qu’il serait de courte durée, c’était un homme trop avisé pour faire perdurer l’embarras.

- Bien joué.

Je remerciai mon mentor d’un signe de tête, même si j’avais craint les conséquences de mon acte irréfléchi, j’étais pour l’instant rassurée. J’avais hésité à suivre l’exemple de mon mentor mais mes sentiments m’avait obligé à agir. Je n’aimais pas agir sur un coup de tête mais mon âge excusait quelques peu le déplacé de mes actions.

Je suivais ensuite Zeabeth, et nous découvrîmes la première pièce. La porte en bois pourri, à peine touchée, se désintégra en poussière. La salle était presque vide à part quelques débris de poteries et statues anciennes recouverts d’un épais drap de poussière. La seule décoration était les gravures sur les murs, chaque centimètres de pierre avait été sculptée, on pouvait encore discerner une fresque sur un mythe. Je n’eux aucun mal à imaginer le prêtre dans son habit blanc, à l’abri des regards, priait sa divinité dans un nuage d’encens et gravait les murs de sa cellule des légendes et visions venues de la déesse. J’essayai de photographier du regard chaque symbole, chaque écriteau pour pouvoir retranscrire tout cela dans mon carnet de voyage.
Le guide nous mena ensuite aux autres pièces, semblables à la première, même si chaque appartement était unique, avec un agencement au soleil et des décorations qui leur été propre. L’héritage que nous avait offert cette civilisation. La troisième pièces était de dimensions plus grandes et une belle statue mi femme- mi animal, nous accueillit de son regard de pierre. C’est dans cette salle où se réunissaient sûrement les hommes de religions pour adorer leur déesse et lui apporter les offrandes. La nature avait pourtant repris ses droits et le sol était couvert de lianes et de mousse… on aurait dit un cocon de verdure, comme l’antre sacré de la déesse mère. Les salles suivantes étaient de même nature que les premières même si chacune était unique, je ne cessai de m’approcher des parois, admirer les gravures, ramasser une poterie et l’examiner.

Nous montâmes toujours plus haut, je crus même un instant que nous allions toucher la voûte céleste et côtoyer le soleil… Les pièces se succédaient, rivalisant de merveilles archéologiques et découvertes puis vint la lumière. Un large orifice perçait le plafond et inondait la pièce de lumière, je suivis le guide et poussai un cri en voyant le paysage. Nous nous trouvâmes à plus de cinq mètres de hauteurs et nous dominions la forêt. Le soleil commençait lentement à déclinait et colorait les nuages d’un doux rose tandis que le ciel s’étirait dans les violines. L’air lourd s’était empreint de légèreté et les températures avaient baissé de quelques degrés.
Le guide attendit, nous laissant faire une pause en cherchant un moyen d’éviter de tout redescendre. Je la trouvai avant lui, la grotte était couverte de lianes, branches et arbustes, un jeu d’enfant. L’âge de ces gymnastiques était loin derrière moi mais la fougue de la jeunesse me reprit et je m’élançai. Le guide ne put esquisser un geste pour me retenir et je le rassurai d’un sourire. Je descendis avec l’aide des lianes et arbustes qui offraient une multitude de prises, à aucun moment je ne fus en difficulté, même un infirme aurait pu descendre la main dans la main avec moi. J’accélérai les derniers mètres pour éviter de tomber et enfin je touchai le sol.

- Ce chemin est accès facile pour descendre même si il faut bifurquer à droite sur les derniers mètres. Je crois que l’entrée de la grotte n’est pas loin, je vous y attends !

Je recoiffai mes cheveux avant de faire le tour de l’édifice et aux bouts de quelques minutes, je vis l’orifice s’illuminer des faibles braises du feu fait par le guide. Je m’y installai, j’aurais pu attendre mon mentor et le guide mais mon esprit était en ébullition et je ne voulais surtout pas perdre une miette de tous les savoirs que j’avais découverts. Je pris mon carnet et entreprit de tout retranscrire…

La nuit tombait…

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 


Dernière édition par Aelia le Dim 10 Juin - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeabeth
Rang 3
avatar

Messages : 359
Elys : 2342

MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   Jeu 26 Avr - 15:32

    Là, c'était juste là… Toutes ces pièces, toutes ces chambres avaient été occupées par d'anciens prêtres, des gens qui croyaient en la réalité des dieux et qui avaient offert leur vie à leur service. Et ce serait forcément au cœur de cette vie d'initié que les données seraient les plus intéressantes, les plus pertinentes. Les gravures n'avaient plus l'hésitation du profane qui ne faisait que reproduire, c'était des chefs-d'œuvre destinés à éduquer l'occupant suivant sur ses devoirs. Un véritable héritage qui déférait selon la pièce. C'était là qu'elle découvrirait le plus passionnant, les détails de cette vie quotidienne au service d'une divinité qui avait en partie disparu…  Chaque nouvelle pièce était une découverte prometteuse…


    Mais la plus singulière fut cette statue de femme animale qui la fit penser aux nirtemis… Ils avaient initialement pensé à un temple destiné aux sylécates mais d'autres religions avaient très bien pu s'y greffer petit à petit. Une sorte de cohabitation pacifique destinée à renforcer certaines alliances entre tributs. C'était une théorie intéressante à développer, d'autant plus qu'il s'agit 'une culture assez méconnue. Les membres de ce peuple semblaient peu enclin à partager leurs plus vieilles légendes… 


    Zeabeth ne profita pas vraiment du reste de la visite. Si Alia s'extasiait de la vue et se laissait porter par son enthousiasme, la duchesse était en pleine réflexion, relisant en pensée les différents ouvrages qui avaient pu passer entre ses mains. Cette statue l'obsédait tant elle soulevait de questions à ses yeux… Et des questions dont les réponses pouvaient se révéler terriblement passionnantes ! Mais pour cela elle devait rester pour étudier les lieux, prendre des notes, dessiner ce qu'elle pourrait voir…


    La jeune femme eut un sourire amusé lorsqu'elle vit son élève s'improviser singe pour redescendre plus vite. Elle la laissa faire, estimant que cet enthousiasme était tout à son honneur… Elle salua ses paroles d'un geste de la main et d'un sourie avant qu'elle ne disparaisse de sa vue. Le guide observa alors la duchesse quelques secondes, parfaitement conscient qu'elle n'emprunterait certainement jamais cette route là. Puis il la connaissait suffisamment pour avoir reconnu son regard, absent, éloigné, pensif. Il attendait quelles seraient ses directives. Et, étrangement, il sentait qu'il n'allait pas les aimer…


    -Restez avec elle, je ne devrai rien risquer ici. Je vais passer la nuit dans l'une de ces pièces… Je laisserai une bougie sur le pas de ma porte pour que vous n'ayez pas à me chercher des heures au besoin…


    La duchesse eut un sourire doux, même si l'idée de la laisser seule ne l'enchantait guère, il avait bien senti que son ton était sans appel. Il eut donc un mouvement sec de la tête pour signifier qu'il obéirait. Mais qu'il ne débordait pas d'enthousiasme pour autant !!

    -Soyez prudente. Qu'elle ne vous serve pas que de décoration, il n'y a pas que des mères aimantes ici…


    Disant cela il désigna la fine rapière d'apparat qui pendait à son coté avant de faire volte-face et d'entreprendre sa propre descente. Sa technique était peut-être oins spectaculaire mais elle ne manquait pas d'efficacité non plus… Zeabeth le suivit quelques instants du regard avant de faire demi-tour et de retourner voir la pièce avec la statue de femme. Celle qui l'intriguait tant… Aelia risquait de lui en vouloir mais malgré toute la fougue de sa jeunesse il y avait une montagne de travail à abattre. Et elle avait besoin de repos. Contrairement à elle, elle n'avait pas l'habitude de travailler ainsi. Pas encore tout du moins…


    En rentrant dans la pièce elle eut un sourire, la statue la fascinait toujours autant. Fouillant ses affaires, elle mit en place uns système de lanterne qui lui permettrait de pouvoir travailler calmement, les mains libres. La duchesse sortit alors son fidèle carnet et vérifia sa mine. La nuit tombait dehors… Mais elle n'en eut même pas conscience…

     



FIN

_________________
youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expédition en terre exotique [-with Zeabeth-]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Numenor et l'Atlantide
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Les coulisses de l'expédition
» L'expédition naugrim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysphère :: Archives-
Sauter vers: