Forum fermé pour cause d'inactivité. Mais bientôt une version 2 donc à bientôt ! (:

Partagez | 
 

 Le vent du large...[feat Erwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akali
Rang 2
avatar

Messages : 303
Elys : 2150
Localisation : eh ben tu cherches !

MessageSujet: Le vent du large...[feat Erwan]   Ven 3 Aoû - 11:37

A genoux par terre, à passer un chiffon trempé sur un sol on ne peut plus crasseux, Akali se remémorait les différents moments de la journée, indifférentes au vacarme qui l'entourait. Elle était arrivée à Vega en fin de matinée dans l'espoir de trouver ce qui lui permettrait de gagner sa vie pendant un petit moment...et le seul endroit où on l'avait acceptée était cette taverne immonde et miteuse, située sur les quais et où de nombreux marins prenaient leurs quartiers. Elle savait parfaitement pourquoi elle avait été prise, cela se voyait rien qu'aux autres employées et aux vêtements qu'elles étaient obligées de porter. Elles étaient plus là pour divertir cette bande de porcs suants et alcooliques que pour les servir. Ou plutôt les deux en fait. C'est pour ça que depuis le début de la soirée, Akali restait dans un coin à nettoyer le sol, tentant de se faire le plus transparente possible, ce qui n'était pas si difficile au milieu de cette bande de jolies écervelées qui lui servaient de collègues et qui supportaient sans broncher les avances et les mains extrêmement balladeuses des clients. Akali avait même l'impression qu'elles apréciaient la façon dont elles étaient traitées. Elle avait dut cacher les vêtements qu'elle portait d'habitude ainsi que ses brassards dans un coin pour enfiler la robe plutôt voyante que le patron lui avait prêté pour ce travail et elle avait retenu ses longs cheveux en un chignon défait. Pour elle, porter une robe relevait de l'imaginaire et elle était affreusement mal à l'aise. Elle n'avait qu'un chose en tête : s'échapper, pas question de travailler plus longtemps ici.

Soudain, elle sentit une main calleuse claquer sur ses fesses, la faisant légèrement relever la tête. Un géant borgne la fixait, visiblement soul et puant la bière, un sourire stupide découvrant ses dents jaunâtres et fendant en deux son horrible face. Elle sentit la colère monter en elle, mais se retint, bien consciente du gabari du monstre qui lui faisait face. Elle se releva brusquement, jeta un regard méprisant au marin, et se dirigea vers un endroit qui semblait plus tranquille. Là, elle se remit à nettoyer le sol, soulagée de voir que personne ne faisait attention à elle. Personne...jusqu'à ce qu'elle sente une claque encore plus forte que la précédente en bas de son dos. Ses doigts se crispèrent, elle serra les dents, retenant un cri de rage. Ce gars commencait sérieusement à l'agacer, comme tous ceux qui étaient présents. Elle respira un grand coup, se releva calmement, se retourna et fixa le géant qui l'avait suivie. Il avait au moins deux têtes de plus qu'elle, mais elle n'en avait rien à faire et elle continuait de le fixer, une étrange lueur dans le regard. Elle n'entendait plus les cris et les rires autour d'elle, il fallait qu'elle fasse regretter à cette montagne de chair ce qu'il avait fait. Sa main partit d'un coup sec, mais pas pour donner une simple gifle. L'instant qui suivit, le géant poussa un cri de douleur et porta la main à sa joue blessée, faisant se retourner plusieurs têtes ahuries qui retournèrent aussitôt à leurs occupations, comme si de rien était. Lorsqu'il retira sa main, il laissa apparaître des longues traces de griffures ensanglantées. Il tenta de riposter par un énorme coup de poing qu'il envoya avec une force incroyable, malgré son état d'ivresse. Akali se baissa aussitôt, sentant le coup passer à quelques millimètres au-dessus de sa tête. Elle se releva, furieuse et, ne se contrôlant plus du tout, saisit le géant par le coup et le plaqua violemment contre le mur. Plusieurs personnes contemplaient la scène avec un air stupide et goguenard, trop souls pour intervenir. Tant mieux ! Akali, dans un état second, observait avec une profonde satisfaction intérieure l'oeil effrayé avec lequel l'homme la regardait. Il savait aussi bien qu'elle que sa vie était entre les mains de la simple serveuse qui le tenait immobile et impuissant contre le mur, il sentait le contact froid des griffes qui avaient lacéré sa joues contre son cou, il voyait le regard cruel qu'elle lui lancait et il pouvait même apercevoir dans la bouche entrouverte de la jeune fille des crocs qui n'avaient rien d'humain. Alors qu'Akali reprenait intérieurement peu à peu ses esprits, elle se rendit compte de ce qui s'était passé, comment elle avait perdu le contrôle d'elle-même et remarqua avec embarras qu'elle avait utilisé son soi-disant "don" qu'elle préfèrait ne jamais montrer. Après ça, elle partirais de cet endroit le plus discrètement possible avec ses affaires mais en attendant, il fallait qu'elle se débarasse de ce gros crétin qui était maintenant au courant.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan
Rang 4
avatar

Messages : 609
Elys : 2421
Localisation : Quelque part sur Elysphère

MessageSujet: Re: Le vent du large...[feat Erwan]   Mar 4 Sep - 16:11

Cela faisait environ une semaine que Erwan séjournait à Véga. Officiellement il était en vacances mais quiconque le connaissait ne serait-ce qu'un peu savait qu'il détestait les villes et que Véga aurait été le dernier endroit où il aurait voulu passer ses vacances. Donc officieusement il était tout sauf en vacances. Comme à son habitude, cela touchait de loin ou de près à la Rébellion. Il avait en effet rendez-vous avec un contact d'importance dans les jours qui suivaient. Il avait en premier lieu à son arrivée prit une chambre dans un hôtel respectable des quartiers luxueux de Véga, son statut (et sa bourse) de noble l'y aidant beaucoup. Puis au lieu de rester enfermé dans sa chambre, Erwan préférait avoir un passe-temps plus attrayant. Sa direction était simple : les quartier populaires et dangereux de la Vieille Ville. Rien de telle qu'un lieux sombres et putrides pour avoir de bonnes bagarres. Certes c'était toujours plus des échanges de poings plutôt que des combats en règle mais il ne fallait jamais négliger ce genre d'entrainement. Ses pas l'avaient donc mené dans une auberge putride. Un regard circulaire lui avait suffit pour dénombrer ses possibles adversaires et hésiter à faire demi-tour. Ce n'était en effet que des ivrognes qui jonchaient les tables en lorgnant sur les jolies courbes des serveuses aux robes trop courtes pour être innocentes.

Erwan s'assit malgré tout à une table et commanda une bière. Ce fut à se moment là qu'il remarqua un géant très amoché claquer le fessier d'une pauvre serveuse. Il ne l'avait même pas remarquée auparavant. Au contraire des ses consoeurs, elle semblait outrée par ce geste, ce qui était enfin une preuve d'intelligence et de bienséance dans cette auberge de brutes. elle tenta en vain de se soustraire à lui en allant essuyer ailleurs mais la grosse brute était obstinée. Sans aucune hésitation Erwan se leva pour voler au secours de la jeune demoiselle. Apparemment elle n'en eût pas besoin. A la manière dont il la vit labourer le visage de son adversaire il jugea bon de ne plus avancer d'un pas. Une chose cependant l'intriguait, cette jeune Nirtémis, cela ne faisait aucun doute, avait utilisé une demi-transformation. Or cela n'était acquis que par une très longue expérience, et à en voir son visage, elle en devait pas excéder 20 ans. Une seule solution : elle ne maîtrisait pas son pouvoir, ce qui était beaucoup plus dangereux. Il avait déjà eu à faire à ce genre de phénomène, car ça l'était, et jugea beaucoup plus sage de se tenir à l'écart. Pourtant Erwan savait que la jeune femme venait de se mettre dans un sacré pétrin : en effet blesser un client était synonyme de renvoi immédiat voire de gros ennuis pour une jeune serveuse. De plus la demi-transformation était souvent considéré comme une espèce de monstre qu'il fallait, le plus souvent, éliminer.

Il analysa rapidement ce qui pouvait lui arriver si il l'aidait : au pire se faire couper en morceaux et au mieux une bonne augure de bagarre. Le choix fut vite fait. Continuant son chemin, il se plaça derrière la jeune fille.

- Sortez par la porte de service, je m'occupe du gros lardon.

Sans attendre qu'elle décide de lui obéir ou de lui bouffer un bras, il se plaça devant le colosse, lui asséna un énorme coup de poing pour lui faire voir des petits oiseaux et le traîna vers la sortie, sous les yeux amusés des clients. Il fallait se dépêcher avant que le patron de l'auberge ne rapplique. Ouvrant la porte à la volée et à l'aide d'un bon coup de pied il balança sans ménagement le géant dans la rue. Un peu de boue à ce porc ne devrait pas lui faire de mal. Il se pressa de contourner la bâtisse pour attendre que la jeune serveuse sorte discrètement. La pleine lune brillait faiblement dans la sombre ruelle et la nuit promettait monstres et merveilles. Et des monstres de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akali
Rang 2
avatar

Messages : 303
Elys : 2150
Localisation : eh ben tu cherches !

MessageSujet: Re: Le vent du large...[feat Erwan]   Mar 4 Sep - 17:32

Akali entendit une voix masculine parler derrière elle :

- Sortez par la porte de service, je m'occupe du gros lardon.

Comprenant que l'inconnu s'adressai à elle, elle n'eut cependant pas le temps de se retourner qu'il se mit entre elle et le géant, donna un énorme coup de poing au colosse qui tomba par terre, l'air complètement ahuri, alors que l'inconnu le trainait vers l'extérieur. Malgré son soulagement de voir que personne ne tentait d'en rajouter afin d'entrainer une bagarre générale, Akali se précipita vers la réserve, sachant parfaitement qu'elle n'avait pas besoin d'attendre de voir le patron accourir en hurlant qu'elle était virée pour vider les lieux. Une fois dans la réserve, elle récupéra ses affaires cachées dans un coin et se changea in extremis. Même si elle était encore un peu sous le choc, quitter cette robe immonde pour enfiler ses habits normaux lui fit un bien fou. Elle sortit discrètement de la réserve pour se diriger vers la porte de service (non pas dans l'intention d'obéir au mystérieux inconnu, mais elle savait que cela valait mieux que de sortir par la porte principale). Dans la salle, les rires tonitruants et les plaisanteries idiotes avaient repris leur cours. Elle remarqua quand même que quelques clients faisaient encore des commentaires sur l'intervention du jeune homme contre le géant. Elle le chercha un bref instant du regard puis se ravisa. Il ne valait mieux pas rester ici plus longtemps. Elle ouvrit brusquement la porte et sortit en refermant la porte derrière elle. Elle s’adossa contre un mur, redressa la tête et ferma les yeux, laissant l'air frais et doux de la nuit lui faire oublier les odeurs d'alcool et de transpiration de la taverne. Elle savait qu’elle allait devoir chercher un autre travail mais elle était quand même soulagée d’avoir enfin put quitter cet endroit. Elle ouvrit les yeux et vit, face à elle, le jeune homme qui l’avait débarrassée du colosse. La faible lumière de la lune éclairait son visage et ses cheveux argentés. Il devait avoir quelques années de plus qu’elle et il la dépassait d’une demi-tête. Plutôt mignon. Elle se doutait qu’il s’agissait d’un Delthéna, vu sa carrure et le coup qu’il avait porté à un homme de deux têtes de plus que lui.

- Ah, c’est vous.

Son ton n’était pas particulièrement aimable, mais elle se reprit intérieurement. Si elle était dehors, elle ne devait s’en prendre qu‘à elle-même. Cet homme n’avait fait que la sortir de la pénible situation dans laquelle elle s’était mise. Honteuse de s‘être montrée aussi désagréable, elle ajouta d’un ton radouci en souriant :

- Joli coup. Merci de m’avoir tirée de là. J’ai le don pour me mettre dans des situations pareilles.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vent du large...[feat Erwan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vent du large...[feat Erwan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une vie qui prend le large (feat Alev)
» Dr Large et le député canadien Jaffer vous invitent à
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysphère :: ★ Sur les chemins de notre monde ★ :: Vega-
Sauter vers: