Forum fermé pour cause d'inactivité. Mais bientôt une version 2 donc à bientôt ! (:

Partagez | 
 

 La Belle Écarlate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 92
Elys : 2396
Localisation : Partout...

MessageSujet: La Belle Écarlate   Jeu 2 Aoû - 10:54

Le conte de la Belle Ecarlate


Il était une fois dans un petit village des montagnes de Kepleis, entouré par une forêt sombre de conifères, une jolie fille avec sa mère péromère. Son père, un rebelle, avait été tué lors d’une mission et la famille ne vivait que du travail de couturière de la mère. Cette femme adorait tellement sa fille qu’elle lui confectionnait des dizaines et des dizaines de robes, manteaux en fourrure et petits bonnets en laines qui allaient à ravir à la charmante petite fille. La vie se déroulait lentement sous le tapis blanc de la neige tandis que l’enfant se métamorphosait en une sublime jeune femme aux cheveux doré encadrant des yeux brillants et des lèvres écarlates. Elle était d’une beauté éblouissante et lorsque la demoiselle se rendait au village, de nombreux prétendants se battaient pour lui arracher un sourire. Mais la Belle Ecarlate – tel était son surnom, venant de la capeline rouge qu’elle portait en tout temps- n’en n’avait que faire. Car voyez-vous, son cœur était déjà pris, volé par un jeune apprenti forgeron aux yeux sombres lors de la fête des Moissons. Mais leur amour naissant était ombragé par la haine qu’avait le père du jeune homme, Nirtémis ayant combattu pour l’Empereur, envers les sans-pouvoirs. Et c’est caché derrière un muret que les deux silhouettes pouvaient enfin se revoir et s’aimer. Or un jour, la grand-mère de la Belle Ecarlate tomba gravement malade et la mère de la jeune femme pria celle-ci d’aller aider son aïeule. La demoiselle partit donc de bon matin avec son panier d’osier rempli de galettes et d’un petit pot de confiture que la vieille dame appréciait particulièrement.
Et c’est en serrant son chaperon rouge pour se protéger du froid que la Belle Ecarlate s’enfonça dans les sinistres forêts. Heureusement la pâleur du ciel fut réchauffée par l’arrivée de son chevalier servant qui avait pu s’échapper de la forge et l’accompagnait donc chez sa grand-mère. Ils marchaient à travers les pins main dans la main et bientôt le chemin allant à la chaumière de la vieille apparut mais soudain un bruissement les fit sursauter. Il se répétait dans des directions toujours différentes et effrayée, la Belle Ecarlate se serra contre son bien-aimé. Celui-ci réagit au quart de tour et se transforma en un puissant loup gris et huma l’air glacial. Alors surgit un loup noir, le père de celui-ci qui les avaient suivi depuis le village. Il poussa un grognement avant de se jeter sur son fils et de lui griffer le visage, de lourdes gouttes de sang coulèrent le long de sa joue. Le combat s’engagea mais le fils ne se défendait même pas, ne sachant d’où venait la conduite de son père et ne voulant le blesser. Il fut rapidement mis hors de combat, le flanc en sang. Le loup noir se dirigea lentement auprès de la Belle Ecarlate, celle qui avait perverti son fils, une Sang Sale qui avait détourné son fils du droit chemin. Et quand le cri de la jeune femme s’envolait dans le ciel avec les oiseaux terrifiés, le loup sauta à la gorge de l’infortunée. Elle se protégea d’une faible main et évita l’attaque mais le loup revint à la charge et lui laboura le ventre. Il se retransforma en humain et leva haut un poignard étincelant pour le coup de grâce, la folie noire brillant dans ses yeux. Mais un éclair gris s’interposa et tandis que le jeune Nirtémis combattait pour sauver sa bien-aimée, celle-ci se battant pour garder les yeux ouverts. Il dévia le poignard et sauta au cou de l’homme qui bascula, mort. Pas un regard pour ce père dément. Chancelant, en quelques bonds, le loup rejoignit la Belle Ecarlate, un faible sourire naquit sur les lèvres de la demoiselle et tout l’amour du monde brilla dans ce sourire.
Mais le destin est cruel et aime briser les vies qui l’entourent. Un vieux chasseur bourru se baladait dans la forêt au même moment à la recherche d’une proie quand il entendit le cri de la belle. Sans hésiter il courut à l’origine de ce hurlement quand il déboula dans la clairière. La scène se figea. Un loup gris, le poil ensanglantés, les dents blanches où goutait le précieux liquide écarlate et face à lui une jeune demoiselle, belle comme l’aurore et le sang qui tâchai sa robe blanche. Le fusil se leva, la Belle Ecarlate voulu crier mais rien ne sortit de sa bouche. Les yeux noirs du loup s’agrandirent. Le coup parti, en plein cœur. La bête grise bascula et sa tête tomba aux pieds de la belle. Leurs regards s’accrochèrent et tous les mots et promesses furent exprimés, la jeune femme leva faiblement la main et lui caressa la tête. Le loup se transforma et serra fort la main de son amie. Très fort. Ses yeux se voilèrent lentement, une larme coula le long de la joue pure de la belle et dans un sursaut de douleur la jeune femme rejoignit son bien-aimé. Ainsi se termine le conte de la belle Ecarlate. Le chasseur s’est enfui et la grand-mère n’eut jamais ses galettes et son petit pot de beurre.

-THE END-



Par Aelia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elysphere.forums-rpg.com
 
La Belle Écarlate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysphère :: ★ Compréhension d'Elysphère ★ :: Le Grimoire d'Elysphère :: ✧ Les contes-
Sauter vers: