Forum fermé pour cause d'inactivité. Mais bientôt une version 2 donc à bientôt ! (:

Partagez | 
 

 Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Ven 18 Mai - 19:38

Orion. Il avait fait tout le voyage depuis Altaïr, là où se trouvait sa demeure, jusqu'à cette ville. Il avait toujours trouvé étrange que son nom soit similaire à celui de cet endroit. Mais jamais il n'avait demandé une quelconque information à ses parents ou à ses professeurs. De toute façon, il doutait que quelqu'un hors de sa famille ne connaisse la raison de cette similitude, et il n'avait personne de sa famille dans son entourage. Il avait abandonné l'idée d'un jour en savoir plus sur ses origines.

Ses pas le guidaient au hasard des rues, ne connaissant absolument pas la ville. Arsène s'émerveillait sur les bâtiments, sur les matériaux utilisés afin de les construire. Cet endroit était beau par sa simplicité. Le léger vent passant dans les allées faisait voler ses cheveux. Il ne s'approchait pas de la mer. Il avait un peu peur de l'eau, étant proche des oiseaux, il préférait les hauteurs.

Le blond esquiva d'un quart de tour un groupe d'enfants courrant joyeusement. L'un d'entre eux tomba, et se mit à pleurer. Ne supportant pas les pleurs de petits, le Nirtémis s'approcha, et releva le bambin.

"- Ca va ? Regarde, c'est déjà passé, tu n'as rien du tout..."

Il lui frotta gentiment les cheveux alors qu'une femme, sûrement la mère des chérubins, arriva, essoufflée. Elle le remercia d'un signe de tête, et emmena sa descendance plus loin, ce qui fit rire le blondinet, qui continua sa route après un soupire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Sam 19 Mai - 15:24


Enfin un peu de liberté ... Voilà deux semaines que l'incident du Bal de Printemps avait eu lieu et deux longues et épuisantes semaines, ces deux semaines à tout reconstruire, étaient enfin terminées. Je n'avais pas dormi pendant trois jours, m'accordant de courtes siestes, virevoltant entre les ouvriers, maçons et chefs de chantier. Ces hommes sûrs d'eux dont il est impossible de faire changer d'avis, et moi qui essayait d'augmenter leur efficacité, je faisais face à un mur de jugement et de machisme. Ce n'était pas la première fois et cela ne me touchait plus depuis longtemps... Heureusement après de longs efforts, le château avait retrouvé sa splendeur, même si la bâtisse avait gagné en modernité mais cela était placé sous le sceau de la confidentialité. En résumé, il ne serait plus aussi aisé de pénétrer impunément dans le château.

Mais le plus lourd avait été la garde rapprochée, le Seigneur Eolithe avait jugé préférable de me faire escorter dans tous mes déplacements et mon intimité personnelle avait volée en éclat. Cinq gardes muets sans aucun sens de l'humour me suivaient partout et une femme guerrière -peut-on appeler ça une femme- me jaugeait constamment de son regard froid. Elle dormait par terre dans un coin de ma chambre et j'avais plus peur d'elle que de toute menace.
Je n'étais plus une enfant et je l'avais fait clairement comprendre au Seigneur qui n'avait cédé quand grinçant des dents. Il n'était pas d'accord mais je jugeais que j'étais assez âgée pour juger de ma sécurité.
J'avais donc pris une semaine de congé pour souffler un peu et retrouver ma liberté de mouvement. Mon choix s'était porté sur Orion comme première escale et je revisitais cette ville que je croyais -par vanité sûrement- connaître. Loin de là ! Toute une vie n'aurait pas suffi pour découvrir les moindres recoins de cette cité au bord de la Mer des Glaces et le temps clair m'avait aidé. Peu habituée à la fraîcheur de la saison, je restait néanmoins toujours dehors et parlais avec les marchands pour découvrir les joyaux de cette ville.

Après une longue balade, je décidai de me poser dans une brasserie et j'observais avec amusement le jeu des marchands et dévisageai avec curiosité les passants. Je vis des enfants courir en riant et l'un deux tomber par terre. Un homme-ou femme- s'approcha de l'enfant et lui murmura quelques mots avant de lui frotter les cheveux avant que le gamin rejoignit sa mère. J'observai avec attention ce curieux personnage et après une analyse précise, je fus presque sûr d'être en présence d'un homme assez jeune au physique presque fragile avec ses longs cheveux blonds et ces yeux clairs. Je me levai, posai quelques pièces sur la table et m'approchai de lui. Je souris.

- Les enfants tombent et se relèvent comme si la chute n'était qu'accessoire et que seul le jeu comptait. Les adultes ont beaucoup à en tirer, ne trouvez-vous pas ?

J'étais intriguée par ce personnage et curieuse de faire la rencontre de ce jeune homme. A son âge, la plupart des jeunes voulaient se faire plus âgées, se pavanant avec leurs épées ridicules ou au bras d'une femme plus âgée qu'eux. Ils regardaient le monde qui les entouraient avec supériorité, ironie du destin, eux qui ont tout à apprendre se croyaient les plus érudits d'Elysphère. J'en avais connu beaucoup des comme eux mais face à moi se tenait le contraire. On pourrait le penser fragile et niais mais j'étais trop expérimentée pour ne juger que par le physique et ce geste d'aide en était la preuve. On sentait une véritable force dans son regard, beaucoup d'hommes plus âgés auraient pu apprendre de lui, ceux qui quand un enfant tombait se moquaient de lui ou lui criaient dessus. Je l'avais vécu et voir que tous n'était pas comme eux m’ensoleillait la journée.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Dim 20 Mai - 19:10

Alors qu'il pensait pouvoir continuer son chemin, une silhouette se rapprocha, le faisant s'arrêter. Une jeune femme se tenait là, une blonde très jolie et souriante.

- Les enfants tombent et se relèvent comme si la chute n'était qu'accessoire et que seul le jeu comptait. Les adultes ont beaucoup à en tirer, ne trouvez-vous pas ?

Cette phrase était bien surprenante pour commencer une conversation avec un inconnu. Pourtant, cela ne déplut pas au jeune garçon, qui offrit un ravissant sourire à son interlocutrice.

"- En effet. Certains pensent que les jeunes âmes ont tout à apprendre de leurs aînés, alors que peut-être cela devrait être l'inverse. Nous nous laissons envahir par la souffrance, sans nous demander si elle ne peut pas être une force. Avec le temps, nous perdons cette candeur, cette innocence, et cette joie de vivre qui nous permet de dépasser tout les obstacles."

Malgré tout ses efforts pour faire bonne impression, il perdit son sourire, et ses yeux bleus profonds se baissèrent, fixant le sol avec une tristesse certaine.

"- C'est malheureux."

Il se reconnaissait cependant parfaitement dans la description qu'il avait donné. Sa souffrance, elle l'avait poussé à cacher sa vraie nature, à se fondre dans la masse, à se dissimuler derrière ce grimoire qu'Arsène serrait à présent dans ses bras comme s'il lui était vital. Et à ses yeux, il avait une importance terrifiante. Ces pages remplies de sorts de basse puissance lui assuraient une couverture parfaite. Personne ne le saurait, personne ne devait le savoir. C'était mieux comme ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Jeu 24 Mai - 18:30


"- En effet. Certains pensent que les jeunes âmes ont tout à apprendre de leurs aînés, alors que peut-être cela devrait être l'inverse. Nous nous laissons envahir par la souffrance, sans nous demander si elle ne peut pas être une force. Avec le temps, nous perdons cette candeur, cette innocence, et cette joie de vivre qui nous permet de dépasser tout les obstacles."

Je fus d'autant plus étonnée de sa réponse, quelle rejoignait totalement mon esprit. Dans la voix du jeune homme on sentait une véritable tristesse et cela me serrait le coeur, je sentais une barrière invisible devant le jeune homme qui l'empêchait de vivre vraiment, quelque chose de caché très profondément, une solitude d'âme voilée par un caractère humble et serviable. J'étais venue lui parler pour essayer de cerner son personnage mystérieux et plus je le voyais et l'écoutais, plus j'avais l'impression d'entrer dans des méandres complexes sans issue. Son sourire s’effaça lentement et ses yeux clairs s'attristèrent, comme si un souvenir douloureux revenait à la surface, son regard était comme perdu dans le passé... J'hésitais à lui répondre, sa phrase m'était-elle vraiment adressé ou avait-il murmuré à son esprit une douleur ? Pourtant malgré cette tristesse, je sentais toujours cette force combattre avec acharnement contre la défaite, la force de la jeunesse, celle qui pousse toujours à combattre pour une vie meilleure. On peut souffrir avec joie. Je l'avais déjà expérimenté, cette souffrance qui lacère le coeur mais l'esprit plus fort que tout qui combat et apaise l'esprit. Cette joie pouvait être apporté par les autres, et la joie pouvait cicatriser les plaies les plus profondes. Cicatriser mais pas oublier.

Il fallait que je dise quelque chose, cette envie de partager, qui m'animer toujours, me poussais à dire quelques mots. Mais une fine barrière me fit demeurer muette... parler à un inconnu de moi, peut-être m'étais-je complètement trompée, je ne ferais que de le blesser encore plus profondément et de rouvrir les plaies à peine cicatriser. Le doute se fit en moi, quand soudain je vis son regard bleu sur le sol, je devais agir.

- Cette joie perdure toujours, mais il faut se battre pour préserver cette faible flamme. L'enfance est innocente mais égoïste, le monde est rond et l'enfant en est le centre. Quand nous grandissions et nous épanouissons, nous découvrons un monde de pleurs et de larmes, inconsciemment on porte les faiblesses et souffrances des autres. Un vieux chaman m'a dit un jour que le bonheur s'acquière à travers le bonheur des autres et que nous trouvons la joie en nous donnant aux autres.


_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Ven 25 Mai - 12:16

Il s'était fermé. L'espace d'un court instant, il s'était totalement recroquevillé mentalement sur lui-même, avait créé cette barrière face à l'inconnu. Une peur qu'on découvre ce qu'il était. Elle le hantait, et plus le temps passait, plus elle augmentait, et approfondissait le gouffre entre lui et les autres. Jamais il n'aurait de relations réelles, ni amoureuse, ni amicale, il en était convaincu. Et cette femme allait s'en aller comme elle était venue. Le silence ne faisait que lui donner l'impression que la dame allait s'échapper aussi rapidement que le vent, et le laisser là avec sa tristesse.

Cependant, la voix féminine de son interlocutrice lui firent relever les yeux.

- Cette joie perdure toujours, mais il faut se battre pour préserver cette faible flamme. L'enfance est innocente mais égoïste, le monde est rond et l'enfant en est le centre. Quand nous grandissions et nous épanouissons, nous découvrons un monde de pleurs et de larmes, inconsciemment on porte les faiblesses et souffrances des autres. Un vieux chaman m'a dit un jour que le bonheur s'acquière à travers le bonheur des autres et que nous trouvons la joie en nous donnant aux autres.

Le blond fut surpris par la justesse des paroles de l'inconnue. Il resta un moment là à l'observer. Elle aussi avait du voir des choses... Elle avait du être blessée d'une quelconque manière... On ne pouvait pas dire de telles choses sans avoir une cible à l'esprit.

"- Peu de gens se battent encore pour que cette flamme continue de briller."

Soudainement, un sourire se dessina sur le visage d'Arsène, et il tendit la main à la jeune femme afin qu'elle la serre.

"- Je me nomme Arsène D'Orion."

Tout simplement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Mar 29 Mai - 17:04


Il me tendit sa main et je la lui serra avec ma main valide, c'était bien plus qu'une poignée de main, plus qu'une simple formalité, c'était un véritable contact entre deux personnes ayant souffert et partageant leur combat contre la douleur. Je répondis à son sourire franc et il m'offrit son nom, ce qui l'était. Mes yeux brillèrent et je lui répondit :

- Aelia Lysato.

Une bouffée de joie m'envahie, parler avec sincérité et sans gêne à un inconnu, je devais devenir folle mais cela me changeait de tous ces compromis, cette diplomatie, de restreindre, de cacher mes sentiments sous un sourire devant des gens corrompues et sales de tous les actes exécrables qu'ils avaient fait sans que je puisse rien leur en reprocher. Parler sans restreinte, je soufflai d'aise, cette virée à Orion allait m'apporter plus que ce que j'avais prévu.

- Je suis là depuis peu et découvre avec étonnement toutes les merveilles que peut contenir cette ville. Vous êtes natif d'ici ? je ne connais que très peu cette ville mais il faut que je vous montre un charmant endroit !

Et me retournant, je l'invitai à me suivre, je marchai parmi les dédales de la villes, lui montrant mes dernières découvertes et bout de quelques minutes, les murs sales de la basse-ville firent place aux murs blancs de la haute-ville, de sublimes maisons de pierres blanches et aux volets colorés rayonnaient dans le soleil et le lierre grimpait joyeusement tandis que les oiseaux chantaient. Je continuai ma route et arrivait dans un sublime jardin, les fleurs montantes faisaient un plafonds verdoyants, une marre remplie de nénuphars blancs et de petites grenouilles vertes brillait sous les rayons du soleil et partout les fleurs de milles couleurs s'épanouissaient tandis que les papillons bleus voltigeaient entre eux. Je soupirai d'aise et m'assit sur un petit banc de bois de chêne, je fermai les yeux pour sentir les myriades de parfums des fleurs et entendre le silence de la nature.

- C'est un vrai havre de paix, vous ne trouvez-pas ? On a l'impression de revenir à nos origines, dans le ventre maternelle, en sécurité comme si rien ne pouvait nous atteindre et que nous étions protéger par les murs de cette verdure.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Lun 4 Juin - 10:04

[Désolée du temps de réponse, j'étais très occupée...]

- Aelia Lysato.

Il trouvait ce nom agréable à entendre. La combinaison du nom et du prénom étaient chantante, mélodieuse, comme un chant d'oiseau. Cela fit s'agrandir son sourire.

- Je suis là depuis peu et découvre avec étonnement toutes les merveilles que peut contenir cette ville. Vous êtes natif d'ici ? je ne connais que très peu cette ville mais il faut que je vous montre un charmant endroit !


Sans même lui laisser le temps de répondre, la jeune femme l'entraina à travers la ville. Il était ravi qu'elle n'ait pas fait le lien entre son nom de famille - D'Orion - et le nom de la ville - Orion -. Sinon, il aurait eu une bien grande difficulté à l'expliquer. Ca n'était pas courant. Aelia l'entraina jusqu'à un endroit bien reculé et magnifique. Le blond fit quelques pas, regardant autour


- C'est un vrai havre de paix, vous ne trouvez-pas ? On a l'impression de revenir à nos origines, dans le ventre maternelle, en sécurité comme si rien ne pouvait nous atteindre et que nous étions protéger par les murs de cette verdure.

- Vous avez bien raison... C'est ravissant !"

Il se laissa continuer à marcher un peu, avant de se retourner lentement vers la jeune femme, quelque chose lui revenant.

"- Oh, et pour répondre à votre précédente question, je suis né ici, mais je ne m'en souviens pas. J'ai grandi à Altaïr, si vous voulez savoir." conclut-il avec un sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Mer 6 Juin - 14:44


"- Oh, et pour répondre à votre précédente question, je suis né ici, mais je ne m'en souviens pas. J'ai grandi à Altaïr, si vous voulez savoir."

- D'où votre nom de famille, n'est-ce pas ? Orion est magnifique je trouve, c'est vrai que cela n'a rien à voir avec la splendeur d'Altaïr mais cette ville a son charme ! Je viens souvent à Altaïr pour mon Seigneur, pour le travail si vous voulez même si je profite souvent du voyage pour paresser dans la ville. Connaissez-vous l'auberge Aurore Pourpre ? Le directeur est un ami, il a des tartes aux fruits qui font la réputation de la vieille ville ! On hésite presque à manger cette merveille !

Je ris avec gaieté, soudain une petite grenouille verte sauta sur ma robe bleu clair et poussa un faible croassement, je la pris avec délicatesse et nota son regard flou, et sa patte droite pendant laborieusement sur son flanc, le saut qu'elle venait de faire tenait de l'exploit si on tenait compte de sa blessure. Je caressai un instant sa peau rugueuse avant de fermer les yeux. Je maîtrisais parfaitement mon pouvoir de guérison mais j'ignorais si il pouvait marcher sur les animaux. Je sentit ce feu particulier dans mon esprit, il s'étendit le long de ma poitrine et parcouru mes bras avant de finir dans mes mains. Lentement il se diffusa et une pâle lumière entoura mes mains. La petite bête fut auréolé de lumière, une pression se fit dans mon esprit, comme s'il ne voulait pas guérir la bête, je forçai pendant quelques secondes. J'eus une vive douleur avant de sentir un calme m'envahir. La grenouille sauta dans un bond verdoyant jusqu'à la mare. Je repris mon souffle avant de sourire.

- Si mon ancien précepteur me voyait, il m'aurait tiré par les oreilles, utiliser mon pouvoir pour aider une petite grenouille, il serait rouge de colère. Mais autant qu'il serve non ? Les animaux ont autant besoin de soin que les humains. J'espère que cela ne vous a pas choqué, j'ai parfois des attitudes légèrement folles et illogique mais ... je suis ainsi faite.

J'observai une autre grenouille, semblable à celle que j'avais guérit si ce n'était qu'elle été légèrement plus grosse. Immédiatement mon cerveau reprit ce pourquoi il avait été fait.

- La Grenouille de Lessona ou Petite grenouille verte, espèce d'amphibien de la famille des Ranidae. Elle fait partie du genre Pelophylax, des grenouilles vertes. Cette petite grenouille mesure de 45 à 80 mm au maximum. La pupille est ovale horizontale et l'iris est doré. Le membre postérieur est assez court. La face postérieure des cuisses et l'aine sont tachées de jaune ou d'orangé, là vous voyez ? La peau dorsale est lisse et le dos est marqué de petites taches noirâtres irrégulières. C'est une magnifique petite bête, on dirait que toute le renouveau de la nature a été assemblé dans cet amphibien vert.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Lun 18 Juin - 14:44

- D'où votre nom de famille, n'est-ce pas ? Orion est magnifique je trouve, c'est vrai que cela n'a rien à voir avec la splendeur d'Altaïr mais cette ville a son charme ! Je viens souvent à Altaïr pour mon Seigneur, pour le travail si vous voulez même si je profite souvent du voyage pour paresser dans la ville. Connaissez-vous l'auberge Aurore Pourpre ? Le directeur est un ami, il a des tartes aux fruits qui font la réputation de la vieille ville ! On hésite presque à manger cette merveille !

Il resta perturbé par le départ de ses paroles. Finalement, elle l'avait remarqué... Son nom de famille était en effet le même que celui de la ville, mais lui-même ne savait pas pourquoi. Il était né ici. Seulement, après, ses liens avec cet endroit lui étaient tout à fait inconnus. Ses pensées furent détournées par la jeune femme, qui semblait utiliser un pouvoir. De guérison, plus exactement. Sur... Une grenouille ? Il se rapprocha lentement, se baissant à la hauteur de l'animal.

- Si mon ancien précepteur me voyait, il m'aurait tiré par les oreilles, utiliser mon pouvoir pour aider une petite grenouille, il serait rouge de colère. Mais autant qu'il serve non ? Les animaux ont autant besoin de soin que les humains. J'espère que cela ne vous a pas choqué, j'ai parfois des attitudes légèrement folles et illogique mais ... je suis ainsi faite.
- Ne vous inquiétez pas, je suis moi-même parfois un peu étrange."
répondit-il en riant légèrement.

Un léger silence régna, avant que la dame ne reprenne.

- La Grenouille de Lessona ou Petite grenouille verte, espèce d'amphibien de la famille des Ranidae. Elle fait partie du genre Pelophylax, des grenouilles vertes. Cette petite grenouille mesure de 45 à 80 mm au maximum. La pupille est ovale horizontale et l'iris est doré. Le membre postérieur est assez court. La face postérieure des cuisses et l'aine sont tachées de jaune ou d'orangé, là vous voyez ? La peau dorsale est lisse et le dos est marqué de petites taches noirâtres irrégulières. C'est une magnifique petite bête, on dirait que toute le renouveau de la nature a été assemblé dans cet amphibien vert.

Arsène hocha lentement la tête de haut en bas, les yeux un peu écarquillés, avant de poser ces derniers sur Aelia.

- Eh bien, c'est très intéressant ! Vous en savez, des choses... Moi, je me contentais de nommer cette petite bête "grenouille", mais apparemment, elle est bien plus que ça..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Jeu 21 Juin - 10:59


- Eh bien, c'est très intéressant ! Vous en savez, des choses... Moi, je me contentais de nommer cette petite bête "grenouille", mais apparemment, elle est bien plus que ça..."
Je souris de sa réponse, elle témoignait d'une simplicité et soif de connaissance et je me retrouvais quelque peu dans ce jeune homme. La plupart des gens m'envoie balader plus ou moins gentiment, disant que j'étaler le peu de connaissance que j'avais. Cela me blessait, je voulais juste partager ce que je savais. J'apprenais beaucoup et je voulais rendre la pareil avec les autres, mais certains étaient persuadés que cela était inutile et que une grenouille, c'était une grenouille, un animal nuisible un point c'est tout.

- Les gens ont tort de sous-estimer les choses, il faut toujours voir plus loin. Les apparences sont souvent trompeuses ou ne dévoilent qu'une partie du personnage. C'est en passant du temps avec la personne qu'on peut commencer à la connaître et à vraiment forger son avis dessus. Il en est de même pour toute chose, je me rappelle un jour, tout le monde se moquer d'un oiseau qui attrapait tout ce qu'on lui lançait, même les bouts de bois ou petites pierres. On disait qu'il était extrêmement bête mais mon mentor m'apprit à mieux regarder. Et ce n'est qu'en passant de longues heures à observait ce manège que j'ai compris, discrètement l'oiseau amassait ces branches et petites pierres et les déposait dans son repère. Quelque gens l'avait aussi remarquer et disait que que cet oiseau les considérait comme des trésors, pourtant c'était tout le contraire. Il bâtissait un nid et ne pouvant pas aller bien loin à cause de ses oeufs à couver, il se servait de ce manège pour récupérer des branches et pierres pour consolider son nid. Et croyez-moi quand la tempête à souffler cette nuit, tous eurent la surprise de voir que le nid était intacte et qu'aucun oeuf était tombé.

J'eus un petit sourire à ce souvenir, j'étais encore jeune et aimer me poser dans un endroit et passer la journée à observer le monde qui m'entourait, multipliant les dessins et croquis de tout ce que je voyais. A chaque fois que le temps m'apportait une connaissance, par un dessin ou quelques mots, je le mettais dans mon carnet, pour toujours me rappeler de ces moments. Je sortis le livre qui ne me quittait jamais, sa reliure verte ayant souffert des intempéries.

- C'est mon sixième carnet et il est presque terminé, j'aime y retranscrire les idées qui me passent par le tête ou dessiner ce qui m'entoure.

Je pris un crayons et avec quelques traits, fis l'esquisse d'une grenouille, la même que j'avais aidé, avec la petite tâche particulière sur la patte gauche. A côté j'écrivis la date et le lieu où nous nous trouvions : Le jardin aux Roses puis inscris d'une écriture penchée : Arsène d'Orion.

- C'est un peu gênant mais pourrais-je faire votre portrait ? J'ai quelques difficulté avec les visages mais j'aime avoir un souvenir de mes rencontres.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Mar 3 Juil - 20:11

Il écouta attentivement la jeune femme, souriant à son récit. C'était intéressant de voir que quelqu'un avait le même point de vue que lui. Seulement, "les apparences étaient souvent trompeuses", en effet, et au fond, ça le sauvait. Rien ne pouvait trahir ce qu'il était réellement, et c'était justement ce qu'il voulait.

Ses yeux se perdirent ensuite sur le carnet que venait de sortir Aelia, la regardant dessiner la grenouille de quelques instants auparavant. Et... Il rougit lorsqu'elle lui demanda de le dessiner.

"- Oh, eh bien... Si vous voulez...! Quelle genre de pose voulez-vous que je prenne...?"

[Pardon du temps, et de la qualité du post, mais je suis très fatiguée ^^"]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Lun 23 Juil - 14:56


"- Oh, eh bien... Si vous voulez...! Quelle genre de pose voulez-vous que je prenne...?"

Je vis son visage rougir et je pensai un instant que je n'aurai pas dû le gêner de la sorte mais il n'avait pas l'air de m'en vouloir alors j'essayerais de rattraper ma conduite en lui faisant un beau portrait. J'aimais particulièrement faire les portraits, un visage ou un regard apportait pour moi une myriade de souvenirs et cela me permettait de ne jamais oublier les rencontres et ce qu'elles m'avait apporté.

- Comme cela c'est parfait.

Lentement la mine noircie le cahier de courbes et cercles se rencontrant puis s'éloignant, les voluptés du crayon dessinaient les contours floues d'une forme humaine, le dessin s'arrêta au niveau du torse. Il ne serait qu'un partie de son modèle, les épaules naquirent, puis les légers plis du vêtements suivis par un petit menton et une importante chevelure tracée en quelques longs traits. Puis vint les yeux, je m'arrêtai un instant pour essayer de saisir l'impression qui en dégageait, de pouvoir retranscrire sur le papier cette gentillesse qui flottait tel un parfum sucré. L'iris apparu et les contours sombres achevèrent le regard. Puis les ombres s'invitèrent à la danse, crées par l'ombrage de l'arbre elles rendirent difficile leur retranscription mais je décidai d'en garder seulement la pure simplicité et le plat du crayon fonça lentement le dessin. Le temps s'était arrêté et j'admirai intérieurement l'immobilité de mon modèle, après une vingtaine de minutes, un petit frère d'Arsène riait sur les pages de mon carnet et son nom auréolait sa tête comme si il eut été un ange. Je me levai et lui tendit mon esquisse, on le reconnaissait facilement même si mon dessin n'était pas -et de loin- irréprochable.

- Cela vous conviens-t-il ? J'espère ne pas vous avoir défiguré !

Et tandis qu'il observait le dessin, je sortis de mon sac mon tout premier carnet que j'avais emmené avec moi pour faire réparer sa couverture abîmée. Je tournai lentement les pages et arrivai à ma toute première esquisse, c'était un chien qui se roulait dans une flaque d'eau et je fus prise d'un éclat de rire en le voyant. Loin d'avoir un joli dessin mettant en valeur son beau poil, ses yeux rieurs et sa langue rose, on ne voyait qu'une espère de balai sans manche entouré de lignes courbes représentant vainement les bords de la flaque.

- Regardez, celui-ci est mon tout premier dessin et j'avoue que si on n'a pas le modèle devant les yeux, il est impossible d'identifier la nature de l'esquisse. C'était le chien du boulanger, il adorait aller jouer dans les flaques d'eau et mouiller tout le monde. Je ne l'ai pas gardé comme oeuvre, sûrement pas vu la qualité du dessin, mais surtout pour me souvenir de la merveilleuse petit bête qu'il était.

Spoiler:
 

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsène
Rang 2
avatar

Messages : 10
Elys : 2112

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Mer 25 Juil - 9:23

Le jeune garçon patienta, gardant une pose naturelle afin que la dame puisse reproduire son portrait. Il espérait qu'elle ne décelerait pas un détail trahissant sa véritable nature, quoiqu'il n'en eut aucun pouvant réveler ce qu'il était vraiment. Cette femme était, malgré tout, très amusante dans son caractère : elle semblait gentille, mais franche, et ouverte à toutes sortes de discussion qu'il n'aurait sans doute jamais pu avoir avec quelqu'un d'autre rencontré aussi facilement qu'elle. D'ailleurs, la façon dont elle l'avait abordé en pleine rue continuait de le surprendre.

Plongé dans ses pensées, il sursauta lorsqu'elle lui présenta son dessin.

- Cela vous conviens-t-il ? J'espère ne pas vous avoir défiguré !
- Eh bien ! C'est magnifique ! Jamais je n'aurai pu faire de même, voyez-vous !

Admirant l'oeuvre de la blonde, il eut à nouveau un bref sursaut lorsqu'il entendit cette dernière rire. Curieux, il s'approcha et constata qu'elle observait un autre de ses dessins... Une espèce de serpillère, dans de l'eau sans doute...?

- Regardez, celui-ci est mon tout premier dessin et j'avoue que si on n'a pas le modèle devant les yeux, il est impossible d'identifier la nature de l'esquisse. C'était le chien du boulanger, il adorait aller jouer dans les flaques d'eau et mouiller tout le monde. Je ne l'ai pas gardé comme oeuvre, sûrement pas vu la qualité du dessin, mais surtout pour me souvenir de la merveilleuse petit bête qu'il était.

Cela le fit rire lui aussi.

"- Il est certain que c'est loin de ressembler à un chien, là dessus...! Mais, s'il suffit à ranimer en vous des souvenirs et des émotions, alors c'est très bien comme ça. Parfois, nous ressentons le besoin de garder avec nous des objets, des biens qui auraient peu de valeur aux yeux des autres, simplement car pour nous, ils sont l'une des choses les plus précieuses de ce monde. Ils permettent de se remémorer une époque, un lieu, une personne chère à notre coeur... Certaines fois, cela peut faire du mal, mais on les garde quand même, car ce ne sont que des babioles pour certains mais, pour nous, ce sont de belles choses."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avallon-city.forumgratuit.org/
Aelia
Rang 3
avatar

Messages : 481
Elys : 2486
Age : 32

MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   Dim 5 Aoû - 9:57


Je lui affichai un immense sourire pour le remerciait de son compliment, il m'allait droit au coeur. Une personne était toujours plus critique quand on la représentait et même si je ne pensais pas avoir des dons au dessin j'étais assez contente du rendu.
Le rire du jeune homme rejoignit le mien lorsqu'il vit le dessin et je m'étonnai qu'une simple esquisse, remémorant un souvenir, pouvait apporter la joie au présent. En fait la nature même du dessin portait à rire : ici la difficulté était de décerner qu'est-ce qu'était ce dessin.

"- Il est certain que c'est loin de ressembler à un chien, là dessus...! Mais, s'il suffit à ranimer en vous des souvenirs et des émotions, alors c'est très bien comme ça. Parfois, nous ressentons le besoin de garder avec nous des objets, des biens qui auraient peu de valeur aux yeux des autres, simplement car pour nous, ils sont l'une des choses les plus précieuses de ce monde. Ils permettent de se remémorer une époque, un lieu, une personne chère à notre coeur... Certaines fois, cela peut faire du mal, mais on les garde quand même, car ce ne sont que des babioles pour certains mais, pour nous, ce sont de belles choses."

Je fus profondément touchée par ses paroles, tous ces cahiers regroupaient tout ce que j'avais pu apprendre et découvrir sous forme de petites notes. Quelques lignes faisaient resurgir en moi un flot de souvenir. Se souvenir. C'était la principale fonction de ces reliés de cuir, ne jamais oublier ce qui m'avait fait grandir et mûrir. Certaines oeuvres me faisaient souffrir, remuant un passé douloureux mais c'était précisément dans la souffrance que l'on grandit plus rapidement et plus radicalement. On apprend de ses erreurs et de ses maux.

- C'est l'importance que l'on met dans nos souvenirs qui en font leur valeur, pour moi chaque souvenir mérite de n'être pas oublié car même si il nous semble sans importance, inutile, il n'nen demeure pas moins une partie de notre histoire et un enseignement. C'est le journal de notre vie que seul nous pouvons déchiffrer, quelques mots ou dessins sont les portes de notre passé. Oublier le passé est une action lâche, il faut assumer notre vie et construire le futur avec les leçons d'hier.

Cela résumait toute ma démarche de retranscrire tout ce qui m'arrivait et ce que mes rencontres m'avaient apporté. Alors je sortis de mon sac une belle plume blanche et un petit récipient de verre rempli d'encre sombre et je traçai finement sous le portrait du jeune homme : Le temps enseigne les hommes. Notre passé construit notre futur. Je secouai la feuille pour que le liquide sèche puis rangeai le tout dans mon sac quand soudain une idée éclaira mes pensées. Je fouillai dans ma besace pour en ressortir un petit cahier à la couverture verte émeraude et le tandis au jeune homme.

- Je ne sais pas si vous en avez déjà un mais je vous offre celui-ci en remerciement de cette belle rencontre. Vous pourrez vous aussi retranscrire tous vos souvenirs. Toutes ces pages blanches ne demandent qu'à être parées d'une robe d'encre. Seul vous pourrez comprendre l'importance de chaque signe et s'en servir pour ne jamais oublier.

_________________
Signature by Erwan !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une marche hasardeuse [Ouvert à tous !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elysphère :: ★ Sur les chemins de notre monde ★ :: Orion-
Sauter vers: